mardi 23 décembre 2008

Pas de cadeaux pour les OGM !

Les Organismes Génétiquement Modifiés, vous n'en voulez pas dans les champs et encore moins dans votre assiette le soir du réveillon ? Alors vous apprécierez sans doute le cadeau de Greenpeace : Le Guide de Noël des produits avec ou sans OGM.

« Si pour la majorité des français, plaisir, gastronomie et produits de qualité ne se conjuguent pas avec les OGM, ceux-ci se trouvent fréquemment dans les assiettes ! Ce guide donne accès à une information qui n'est pas affichée sur les étiquettes des produits et permet ainsi au consommateur de faire le choix de la santé et de l'environnement. » précise Rachel Dujardin de Greenpeace.

Pour faire court, l'étiquetage actuel ne donne pas accès à toute l'information sur l'origine des produits alimentaires.

En effet, la réglementation européenne impose que l’étiquetage signale les produits qui contiennent plus de 0,9% d’OGM.
Mais elle n'oblige pas les industriels à préciser si les animaux ont été nourris ou pas avec des OGM et à garantir une chaîne de production ou d'élevage à 100% sans OGM.
Nous pouvons ainsi consommer des OGM indirectement sous forme de viandes, d'oeufs ou de produits laitiers ou encore cachés, par exemple, dans des "plats cuisinés".

Pour réaliser ce guide et permettre aux consommateurs de refuser les OGM, Greenpeace a envoyé un questionnaire aux industriels de l’agroalimentaire afin de savoir si des OGM sont utilisés dans la fabrication des produits. Selon leurs déclarations, ces produits sont classés dans l’une de ces trois catégories.

  • Vert : le fabricant garantit ne pas utiliser de produits animaux ou issus d’animaux nourris aux OGM.
  • Orange : le fabricant affirme avoir entamé une démarche pour exclure les OGM de l’alimentation animale, mais ne peut pas encore garantir qu’il n’en utilise plus du tout.
  • Rouge : le fabricant ne certifie pas que les produits animaux ou issus d’animaux, utilisés dans la fabrication de ses produits, proviennent de bêtes nourries sans OGM. Les entreprises qui ne nous ont pas répondu sont également classées ici.
La majorité des entreprises classées dans la liste rouge ne leurs ont pas répondu. Les fabricants qui font des efforts ont tout intérêt à le faire savoir.

Foie Gras, saumon, volaille, fromage, desserts, les mets préférés des français sont tous passés au crible. Le menu sera allégé niveau sucreries et chocolats : Nutella, Kinder, Milka, Daim, Tublerone ... les friandises sont toutes dans le rouge ! Croisons les doigts et espérons que pour l'édition de Pâques, les industriels feront des efforts.

En privilégiant les produits classés “verts”, vous protégez votre santé, bien sûr, mais surtout vous agissez concrètement pour barrer la route aux OGM et ainsi préserver l’environnement !

Bonne lecture et surtout bon réveillon !

Guide téléchargeable : version originale - version imprimable
Greenpeace France - Le Blog OGM

lundi 22 décembre 2008

Une semaine avec Charlie

"Je m'appelle Charlie, j'ai grandit à Yaoundé au Cameroun. J'ai douze ans. Chez nous, on dit qu'un noir ne sera jamais blanc au pays des blancs. Mais l'inverse l'est aussi. Jamais un blanc ne sera noir au pays des noirs. Je suis albinos."

Une Semaine avec Charlie est un "Docu Fiction" tourné à Yaoundé, écrit et réalisé par Francis Wolff. Ce court métrage raconte avec pudeur et douceur l'histoire de Charlie, un enfant africain albinos, vivant mal son rejet par la société. Le petit Charlie vit avec sa mère et son beau père, qui lui mène la vie dure.


Francis Wolff alias boapman - Facebook - Myspace - Skyblog - Dailymotion

En savoir plus sur l'albinisme
Wikipédia - définition et témoignages
Genespoir - Association française des albinos

dimanche 21 décembre 2008

Le blanchiment de la peau

« Agathe Cléry. Elle est blanche. Elle est raciste. Elle va devenir noire. » Le Peach de la dernière production d'Etienne Chatiliez annonce clairement la couleur. Valérie Lemercier tient le rôle principal de cette comédie sur le racisme ordinaire. Interviewée par A Nous Paris, Valéry Lemercier aborde la question du blanchiment de la peau. Puisque ça la (Agathe Cléry) traumatise de devenir noire, pourquoi votre personnage ne se maquille-t-elle pas en blanche, tout bêtement ? lui demande le journaliste. Je pense qu'elle n'a pas le matériel, même si on trouve en France beaucoup de produits pour se faire blanchir la peau. Ce sont des produits très toxiques qui en fait la brûlent. Tout le monde se brûle finalement, ceux pour s'éclaircir la peau et ceux qui font des U.V. pour se la foncer. On n'est jamais content de son sort, répond-t-elle.

On n'est jamais content de son sort, c'est tellement vrai ! Mais s'il existe des garde-fous pour les adeptes du bronzage, les accros aux crèmes éclaircissantes, eux, ignorent très souvent les risques encourus. Chaque année, l'Institut national du Cancer mène une campagne de sensibilisation aux dangers du soleil : 5 bonnes habitudes pour en finir avec la toast attitude. En comparaison, il reste encore beaucoup à faire pour sensibiliser les accros du blanchiment de la peau.

Sous l’impulsion du docteur Khadi Sy Bizet ou encore d’Isabelle Mananga, une consultante en communication marketing interculturel dans les secteurs de la beauté et de l'alimentation, la sensibilisation à ce problème sanitaire s'organise. Pour remédier au manque d'information sur le sujet, Isabelle Mananga a créé une association de consommateurs : Label beauté noire à Evreux.

De leur côté, les pouvoirs publics multiplient les actions sur le terrain. Depuis quelques semaines, le parquet de Paris s’est ainsi mis en chasse, délivrant des réquisitions pour réaliser des contrôles afin de dissuader les commerces proposant ces produits.
En novembre dernier, les gérants d’un petit commerce de la rue Poulet, dans le XVIIIe arrondissement, étaient ainsi jugés pour «tromperie sur la marchandise», «exercice illégal de la pharmacie»,«détention de marchandises prohibées». Depuis 2000, Bashir, qui ne sait pas lire le français et le parle à peine et sa femme Eram gagnaient leur vie en vendant ces produits. La commerçante reconnait la dangerosité des produits et avoir déjà vu des «marques brunâtres» sur le visage de ses clientes. Mais elle ignorait leur interdiction en France et en Europe. Elle a expliqué les avoir achetés à «une femme africaine qui venait de Belgique et portait deux valises». Ces crèmes représentent 30 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Le couple d'origine pakistanaise a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 1 000 euros d’amende.

Le blanchiment de la peau est un business très lucratif. C'est d'ailleurs un indicateur de l'ampleur du phénomène. Même prohibés, les produits éclaircissants sont très faciles d’accès chez les épiciers de quartier. Les prix varient entre 2,50 € et 6 € pour des doses allant de 30 à 50 ml sous forme de savons, d'huiles ou de crèmes. Des prix qui peuvent paraitre abordable de prime abord. Pourtant un rapide calcul montre que l’addition est salée : "La surface corporelle d'un individu lambda est d'environ 1 m2, et il faut 1 milligramme de produit cosmétique pour recouvrir 1 cm2 de peau. Donc pour une application sur le corps entier, un tube de 30 grammes partira en deux jours. Il faut en conséquence tabler sur une quinzaine de tubes par mois, sans compter les crèmes complémentaires... A 5 € le tube, le calcul est vite fait » explique le professeur Jean-François Doré, chercheur à l’INSERM. Le budget de certaines utilisatrices oscille entre "1 000 à 1 500 euros par mois" !

La pratique est tabou. Les produits éclaircissants sont appliqués en cachette, même du conjoint parfois. Les utilisateurs n’en parlent pas sinon en consultation dermatologique quand « la peau est cassée », c’est-à-dire irrémédiablement abîmée. L'omerta continue même en cas de complications. Les dépôts de plaintes sont rares. Les poursuites judiciaires et les condamnations encore plus.

Le whitewashing est avant tout une affaire de femmes. En France, cette pratique est loin d'être isolée. Michel Cimes du Journal de la Santé sur France 5, parle de 15 % de la population afro-française concernée par le phénomène. A travers le monde, le blanchiment de la peau touche évidemment la population noire mais aussi les populations orientales et asiatiques (indienne, japonaise ...). "En Asie, 10 % du marché du soin cosmétique soit 2 milliard d'Euros en 2007. En Inde, ils représentent 40 % du marché."

Pour dépigmenter la peau, les produits éclaircissants sont formulés à base de cortisone, de corticoïdes ou de stéroïdes. Les clientes moins fortunées fabriquent maison des cocktails à base d'eau de javel par exemple. Ces mixtures altèrent la mélanine qui colore et protège notre peau. Fragilisée par le traitement, celle-ci est plus sujette aux infections (cf le vitiligo de Mickael Jackson).



Les risques encourus donnent la chaire de poule : acné, brûlure, allergies, hypertension, diabète, cancer de la peau, insuffisance rénale, perturbation du cycle menstruel, problèmes osseux. Sans oublier une évidente addiction. Dès qu’on arrête le traitement, la peau reprend sa couleur naturelle. La pression psychologique est le premier frein à l'arrêt du traitement.

Pourquoi mettre sa santé en danger ? Simplement pour gagner une à deux teintes de peau, un peu d'estime de soi et une chance de s'intégrer ou de réussir dans une société qui érige la "beauté blanche" comme idéal.

Partout dans le monde, depuis des siècles jusqu’à nos jours, le teint clair est le canon de beauté. Le marketing occidental nous le rappelle à longueur de pub : Etre beau, c'est avoir le teint clair. C'est pour cette raison que je m'insurge contre certaine campagne publicitaire qui encourage cette pratique dangereuse volontairement ou involontairement.



Agathe Cléry - Site Officiel
A Nous Paris - #417 du 1er au 17 décembre 2007 - L'interview complète de Valérie Lemercier
Libération - Les peaux cassées des crèmes éclaircissantes
Soleil.info - Le blanchiment de la peau, à quel prix ?
1001femmes.eu - Blanchiment de la peau, attention danger !
Le journal de la santé de France 5 sur le blanchiment de la peau en Inde
Vidéo de L'AFP sur le blanchiment de la peau en Egypte
Vidéo de sur le blanchiment de la peau au Sénégal

Ma collec' s'agrandit

Ma collect' de boules de Noël s'agrandit deux deux jolies pièces cette année. J'ai craqué pour les suspensions de Léonore Mataillet au Didie shop le moi dernier.

De petits coussins en coton écru imprimés d'un motif exotique : un dragon chinois, un tigre très dodu, un chat persan énigmatique, un éléphant à roulette ... C'est régressif à souhait. C'est Noël. Et à Noël, on a le droit !

Leonore Mataillet - site web
Le Didie Shop - site web - facebook

Mon bouquet-sapin de Noel

Cette année, mon beau sapin restera bien le roi des forêts parce que j'aime sa verdure. Chez moi, le traditionnel arbre de Noël sera remplacé par un bouquet de branchages sur lequel j'ai accroché ma collection de boules de Noël. Je me suis beaucoup amusée et le résultat est à la hauteur : original, festif et bien sure durable !

Hier, je suis partie à la recherche d'une green alternative au sapin de Noël coupé. Je sais bien que des sapins sont plantés et cultivés uniquement pour l'occasion mais une fois de plus, je n'aime pas jeter, qui plus est jeter un arbre. Et même si je suis très bonne cliente des traditions de Noël, j'ai toujours envie d'adapter la fête à mes convictions. J'ai donc passé en revue plusieurs options :

  • D'abord, le faux sapin escamotable en fil de fer et plastique vert. Très cher mais très pratique, je n'ai pas retenu cette formule par manque d'information sur les matériaux. Impossible de savoir si le feuillage en plastique est recyclable.
  • Ensuite, j'ai pensé à la plante en pot. Une plante bien vivante qui resterait toute l'année à la maison et qui serait "travestie" -la coquine- en sapin de Noël au moment des fêtes. Seulement, le choix est assez limité chez les fleuristes. Hors mis, le ficus benjamina, on ne m'a pas proposé grand chose. Les branches du ficus sont trop frêles pour supporter le poids des décos de Noël. Et pour couronner le tout, la sève du ficus est toxique.
  • Dernière option, le sapin avec racine. Le sapin est déterré et vendu avec ses racines en pot. Après les fêtes, le sapin est renvoyé à l'expéditeur pour être rempoté dans sa forêt. Franchement, je me demande si cette histoire n'est pas un mythe urbain. Impossible de mettre la main sur un fleuriste proposant ce système. Et puis il faut compter avec le transport ... fausse bonne idée ou vraie mauvaise idée ... va savoir.
J'ai piqué le concept du bouquet de Noël dans une boutique du marché aux fleurs (quai de la Corse). Ma composition florale réunit seulement 6 branches d'Ilex (4 euros la branche). L'Ilex est un type d'arbuste qui ressemble au houx sans les épines. Les branches d'Ilex sont brunes et garnies de baies d'un rouge éclatant, elles feraient presque la déco à elles toutes seules. Elles ont la souplesse idéale et pleins de ramifications sur lesquels accrocher les boules de Noël. Le bouquet peut aussi être agrémenté de branches de Saule plus souples pour un style plus fourni. J'ai planté les branches dans un vase lesté par des galets rapportés de l'Ile-de-Ré. L'ensemble est parfaitement stable.

Petit bémol toutefois : Les différentes parties de la plante sont aussi toxiques d'après Wikipédia. Les feuilles de plusieurs espèces présentent des taux de caféine élevés et ont été utilisées de longue date par les populations indigènes pour la confection de boissons excitantes, rituelles ou médicamenteuses (le maté en Amérique du Sud, le yaupon en Amérique du Nord ou encore le guayusa en Amazonie).

Je n'ai pas gouté les baies mais ce bouquet a déjà un effet euphorisant sur moi. Le résultat est magique ! Je ne me lasse pas de le regarder. C'est Moiaaa qui l'ai fait !

O Tannenbaum, O Tannenbaum,
Wie treu sind deine Blätter.
Du grünst nicht nur zur Sommerzeit,
Nein auch im Winter wenn es schneit.
O Tannenbaum, O Tannenbaum,
Wie grün sind deine Blätter !

Mon beau sapin en version allemande ... c'est tout ce qui me reste de 1, 2, 3 ... 8 années d'allemand. C'est pas malheureux !

Et vous, qu'avez-vous prévu pour changer votre intérieur et vous mettre dans l'ambiance pour ses fêtes de fin d'années ?

A relire sur le blog - De la déco pour un Noël Ecolo

jeudi 18 décembre 2008

Nos P'tits cadeaux aux grands effets

Dernière ligne droite avant le jour J. Voici nos idées de dernière minutes pour vos présents de Noël.

Votre budget est restreint mais vous voulez quand même assurer.

Voici 10 p'tits cadeaux aux grands effets, à personnaliser !

Pour une "sportive"

Adepte du Marathon de New York ou accro au shopping ? "Bois d'Amyris" est le soin anti-fatigue.

Douces Angevines - Huile de massage "Bois d'Amyris" - 36 Euros




Pour une "coquine"

Se prélasser dans un bain de roses en fleur

Lavera Body Spa à la rose - Huile de bain "Instant de plaisir" - 7,90 Euros




Pour une "douillette" ou une "casse-cou"

Le baume fluide qui soulage et répare les petits accidents.

Douces Angevines - Baume à bobos - 19,50 Euros




Pour une "coquette"

Une mousse légère, un parfum de vétiver

Daynà - Hair and body soap - 19,90 Euros





Pour une "cosméto-bricoleuse"

Elle aime composer ses soins cosmétiques elle-même ? Pensez aux huiles essentielles.

Codina - Huile essentielle d'Ylang

YLang - 6,24 Euros



Pour une "marmotte"

Je vous propose un savon réveille-matin. La douche matinale devient un pure moment de plaisir !

Exfoliant et rafraîchissant, le savon codina est parfumé à menthe.

Codina - Savon exfoliant à la menthe - 8 Euros



Pour une "réveuse"

Pourquoi pas une huile de massage pour garder la tête dans les nuages ?
Offrez Le Coeur du baobab des Douces Angevines, le

savant mélange aux épices exotiques (muscade, cannnelle, gingembre, cardamome, vanille ...)

Douces Angevines - Le Coeur du Baobab - 27 Euros



Pour une "frileuse"

Elle se plaint du froid, a toujours les doigts gelés et attrape trois rhumes chaque hiver.
Avez-vous pensé au soin revigorant ? Comme un talisman, le Baume de l'Himalaya l'accompagnera tout au long de la saison.

Douces Angevines - Baume de l'Himalaya - 18,60 Euros



Pour une "gourmande"

Pas de demi-mesure : Jouez la carte de la tentation perpétuelle !!!
Optez pour un baume nourrissant et au parfum de chocolat, véritable friandise pour la peau.

Santé Naturkosmetics - beurre de cacao - 19,90 Euros



Pour une "hyperactive"

Cure de relaxation intensive à la Lavande !
Sous la douche, dans le bain, en massage ... un prétexte pour s'accorder du temps.

Lavera Body Spa à la lavande et à l'Aloes - Huile de bain - 8,90 Euros


mercredi 3 décembre 2008

Greenpeace ouvre enfin une agence en Afrique !

C'est historique, Greenpeace s'implante en Afrique ! Avec 28 bureaux répartis dans 40 pays d'Europe, d'Amérique du Sud et du Nord, d'Asie ou du Pacifique, l'association écologiste n'était pourtant pas représentée sur le sol africain. C'est chose faite maintenant. Fin novembre 2008 - début 2009, Greenpeace inaugure son agence africaine. Pas moins de trois nouveaux bureaux ouvriront sur le continent noir : Johannesburg en Afrique du Sud, Kinshasa en République Démocratique du Congo et dans un avenir proche, Dakar au Sénégal. Présentation de l'équipe, de la méthode et des dossiers prioritaires de Greenpeace Afrique.



Depuis les années 90, Greenpeace International s'intéresse et milite pour la protection du patrimoine naturel africain dans le cadre de ses campagnes internationales. Dans un précédent article, j'évoquais la campagne de Greenpeace France contre l'exploitation forestière illégale qui dévaste les forêts primaires du bassin du Congo. L'ouverture des 3 bureaux africains de Greenpeace fin 2008 - début 2009 est l'aboutissement de trois décennies d'actions à partir de l'Europe. Avec Greenpeace Afrique, les africains prennent désormais le relais, sur le terrain, et deviennent les acteurs de la défense de leur environnement.

Comment fonctionnera ce nouveau bureau africain ?

A la tête de Greenpeace Afrique, un avocat sénégalais, Amadou Kanoute.
Cet ancien directeur de l’Office pour l’Afrique de Consumers International est un spécialiste des question liées aux OGM, à la consommation durable, à la sécurité alimentaire et aux questions agricoles comme la culture du coton et du café. Amadou Kanoute a également enseigné un cours de commercialisation industrielle au Centre africain d'études supérieures en gestion de Dakar, où il a obtenu sa maîtrise d'administration des affaires.

Amadou Kanoute témoigne de la dégradation de l’environnement dans son pays natal : "Enfant, je vivais dans un petit village où mes parents cultivaient du maïs, du millet, de l'arachide et des fruits… Lorsque je visite ce village aujourd'hui, je vois que ces plantations ont disparu, que le bras de rivière dans lequel on pouvait jadis pêcher s'est asséché, que tous deux ont laissé place au désert. Les habitants du village ne peuvent plus se nourrir des ressources de leur environnement." Amadou Kanouté croise la route de Greenpeace lors de son premier poste dans une ONG qui l'amène à s'occuper de protection de l'environnement : "J'ai côtoyé Greenpeace lorsque je collaborais avec des organisations africaines de consommateurs et le travail de cette organisation m'a fortement impressionné."

Nommé directeur exécutif de Greenpeace Afrique, il devra superviser une équipe de 25 personnes d'ici trois ans.

Greenpeace Afrique ne travaillera pas en solo. Les ONG déjà en place, les gouvernements et les services publiques locaux (conservatoires de la nature etc...) ainsi que les communautés civiles seront mis à contribution. L'association bénéficie aussi du soutien actif du Sud africain Desmond Tutu - Prix Nobel de la Paix en 1984 - et du chanteur Youssou N'Dour originaire du Sénégal.

Quelles sont les premières missions de Greenpeace Afrique ?

"Notre première priorité est le changement climatique" le directeur de Greenpeace Afrique.
L'ONG estime que les trois régions couvertes par ses bureaux africains sont déterminants pour lutter contre la déforestation et les changements climatiques au niveau local et planétaire.
La déforestation est responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre. Greenpeace Afrique établiera un lien plus fort que jamais entre ces deux objectifs : Protection des forêts et lutte contre le réchauffement climatique.
Greenpeace Afrique s'intéressera également au problème de surpêche dès l'ouverture du bureau de Dakar en 2009.

De quels moyens disposera Greenpeace Afrique ?

L’antenne africaine de Greenpeace bénéficiera du réseau et de l’influence de l’ONG à travers le monde. "Grâce au soutien et à la réputation que nous avons en Europe et en Amérique du Nord, nous pouvons influencer des grandes entreprises, ce qui est parfois impossible pour les communautés locales", a souligné le directeur de Greenpeace international Gerd Leipold.

Greenpeace est une organisation à but non-lucratif exclusivement financée par les dons des particuliers. Le financement de Greenpeace Afrique restera en Afrique le même que partout ailleurs.

La population africaine sera sollicitée notamment en Afrique du Sud où les efforts de collecte de fonds seront concentrés durant les premières années. "Nous y avons déjà une bonne image, notamment auprès de la classe moyenne qui dispose d'un bon revenu et qui est prête à faire un geste pour assurer un environnement sain et la survie de ses enfants. Nous pouvons déjà compter sur environ 8'000 donateurs dont les contributions sont la garantie de notre indépendance." précise Amadou Kanoute.

Les méthodes et l’expérience de terrain de Greenpeace seront adaptées au contexte africain : "La méthode de Greenpeace repose en partie sur des actions directes non-violentes parfois très médiatisées, qui ont fait sa renommée. S'appuyant sur les retombées de ces actions pour informer les médias et le public, l'organisation agit aussi en tant que lobby auprès des autorités politiques et des dirigeants d'entreprises afin de promouvoir les changements appropriés. Derrière les actions spectaculaires de Greenpeace, il y aussi le travail essentiel d'expertise, d'investigations techniques et scientifique, de construction d'argumentaires qui fonde les campagnes de l'organisation. Greenpeace a ainsi contribué activement à la plupart des traités internationaux qui protègent l'environnement."(source Wikipédia)

Pour Gerd Leipold, directeur exécutif de Greenpeace International, "il est fondamental de s'attaquer aux problèmes environnementaux en Afrique, pour les générations futures et le monde entier. L'Afrique ne sera pas uniquement un des continents le plus rapidement et fortement touché par les changements climatiques. L'Afrique peut également faire partie de la solution. "

Greenpeace Afrique - site web
Greenpeace France - site web - Myspace -
Greenpeace Suisse - Interview d'Amadou Kanoute "Nous disons pourquoi cela ne va pas et nous proposons des solutions "
digitalcongo.net - Article Ecologie : Greenpeace s’installe à Matadi pour bien surveiller l’exploitation du bois en RDC
Actualites-news-environnement.com - Article Greenpeace s’implante en Afrique
Mission des Nations en RD Congo - Article Greenpeace ouvre à Johannesburg son premier bureau africain.

mardi 2 décembre 2008

L'écologie funky de Mouloud Achour

"L'écologie, c'est prise de tête !","C'est important mais je n'ai ni les moyens ni le temps pour consommer bio.", "Les produits bio ... le look gardienne de chèvre et les cosmétiques qui ne sentent pas bon ... " .... Je vous le concède le trait est un peu grossi. Ceci dit, je ne suis pas si loin de la réalité. La protection de la planète n'est pas la priorité de tous les français. Raison de plus pour changer de ton, adapter son discours aux différents publics. Et si l'écologie devenait funky ? C'est le défit que s'est lancé Mouloud Achour. Un docu à visionner en famille et à faire tourner aux ados plus récalcitrants !

Mouloud est chroniqueur au Grand Journal de Canal +. Mouloud, c'est le mec lambda. Un trentenaire qui collectionne les baskets et les t-shirts assortis pour soigner son style, qui aime la viande rouge et raffole du MacDo. Ce fan de culture américaine prend régulièrement l'avion pour New York et son scooter pour se balader dans Paris. Il en pense quoi Mouloud Achour de l'écologie ? du bio ? du commerce équitable ? de la décroissance ? C'est funky ? pas funky ?

L'été dernier, je suis tombée sur un reportage de cet apôtre de la hip hop culture. Son programme de 50mn est à la fois drôle et instructif. Mouloud en terre écolo, c'était un peu l'équivalent d'un "Martine sur la planète Mars" ! Le personnage manie si bien le second degré que le choc des cultures se termine bien.

Sans se prendre au sérieux et sans langue de bois, Mouloud s'initie à toutes les problématiques de l'écologie en compagnie d'experts reconnus : Les produits bio sont-ils plus chers ? Consommer bio est-il accessible à tous les français où à une seule élite ? Qu'en est-il de la mixité sociale des militants ? Quelles sont les alternatives à l'alimentation industrielle, à la société de consommation ? Qu'est ce que le Greenwashing et le business vert ? Comment gérer l'eau, nos déchets ? Comment moins gaspiller ? Y-a-t-il un lien entre la pollution et notre santé ? Les OGM, c'est dangereux ? Est-il normal de mettre en péril les générations futures en pariant sur leurs capacités à trouver des solutions aux problèmes que nous avons engendré ? Est-il possible de concilier bonheur et plaisir avec un mode de vie plus responsable ?

Sans oublier les toilettes sèches ! Portera ou portera pas le seau au composte ?

"Si tout le monde sur terre vivait comme un français, il faudrait 3 planètes. Si tout le monde vivait comme moi, il faudrait 8 planètes. Parce que j'ai la même consommation qu'un américain. je crois qu'il faut vraiment que je fasse quelque chose." explique-t-il.

On n'est très loin du discours moralisant et déprimant. C'est plutôt une prise de conscience que des changements s'imposent : Responsabiliser sans culpabiliser.




Mouloud Achour - le blog de Mouloud sur Canal +
Tritan Lecomte - Alter eco
Céline - biocoop - L'écolo café
Mac Donald - site officiel
Paul Aries - politologue et théoricien de la décroissance
Nathalie Kosciusko-Morizet - Wikipédia - Ministère de l'écologie et du développement durable - Grenelle de l'environnement

dimanche 30 novembre 2008

Surya Brasil labellisée par PETA

La marque Surya Brazil qui fabrique la gamme Amazônia Preciosa ansi que que le Hand Sanitizer vient de recevoir l'autorisation de PETA d'utiliser le logo de la campagne "Cruelty Free" sur l'ensemble de ses produits et de ses outils de communication.


PETA, association pour un traitement éthique des animaux, a pour objectif de faire reconnaître et de protéger les droits de tous les animaux. Avec plus d'un million adhérents, PETA est aujourd’hui la plus grande organisation au monde œuvrant pour les droits des animaux.

Surya Brazil a également obtenu la certification ISO 14001 qui concernent le management environnemental. Elle repose sur le principe d'amélioration continue de la performance environnementale par la maîtrise des impacts liés à l'activité de l'entreprise.

Rappelons que Surya Brazil est également certifié en France par Ecocert et adhére également à l'association Cosmebio.

jeudi 27 novembre 2008

Le blog Oanisha s'offre -aussi- un relooking

Après la mise en ligne il y a quelques semaines de la V2 de la boutique en ligne, c'est le tour du blog de subir un relooking qui reprend l'esprit de la charte graphique de la boutique.

La ligne éditorial du blog va également évoluer un peu. En effet un magazine à fait son apparition en complément de la boutique en ligne. Ce magazine propose des fiches techniques, des astuces pratiques, des idées de coiffure, des recettes de cosmétiques fait-maison mais aussi des portraits et des interviews de professionnels. Le blog va donc se recentrer sur la vie de l'entreprise, son univers et son actualité.

mercredi 26 novembre 2008

Oanisha interviewé par Wizishop

Grégory du blog Wizishop publie depuis septembre des interview de e-commerçants. Cette semaine, c'est Oanisha qui passait sur le grill.

Cette interview a été réalisée debut septembre, mais sa diffusion a été retardée pour coincider avec la sortie de la nouvelle version de la boutique.

Rencontres Ephémères décembre 2008

Nouveau visuel, nouveau site web, nouvelle programmation ... et petite surprise.

Le staff n'a pas chômé depuis octobre. Nous vous attendons encore plus nombreux pour cette 6ème édition des Rencontres Ephémères.


Spécial Noël : 3 petits enfants, Turkana ...

Arts et culture : Arno, Maunell, Do line ...

Déco / Design : Sébastien Maquin ...

Accessoires : Axolot Paris, DiviNéa, Ka Ima B.joux, Absolutly Precieux ...

Mode : Naiah, Funky Soul Addict, Grafikcube, Ignacio Mejia, L'Initiée, Zenka Influence

Beauté, bien être : Mosiah B, Oanisha, …

Restauration : Mbote, Bonjour Brazil

Venez dénicher les cadeaux qui feront mouche pour Noël. Vous découvrirez également Leslie Phillips, jeune artistes de la scène soul française, en session acoustique le dimanche à partir de 15h.

Vous avez aimé le salon alors vous êtes notre meilleur ambassadeur. Parlez-en autour de vous ! Si vous souhaitez annoncer l'évènement sur vos blogs, vos sites web et les forums, vous trouverez notre flyer et nos bannières en cliquant ici et notre communiqué de presse ici. Le staff et les exposants vous remercient de votre soutien !

Rendez-vous à l'espace Kiron
de 11 h à 20 h
les samedi 6 et dimanche 7 décembre.
!!! Nouvelle expo en solo à compter d'octobre 2009 :

mardi 25 novembre 2008

Hand sanitizer bio de Surya Brasil

Le hand sanitizer vous connaissez ? Il s'agit d'un gel que vous pouvez emmener partout avec vous et qui vous permet de vous nettoyer les mains lorsqu'il n'y a pas un point d'eau en vue. Surya brasil est une des première marques à proposer un hand sanitizer bio labellisé Cosmebio.

Cette crême nettoyante, désinfectante et hydratante pour les mains tue 99,99 % des microbes. Elle laisse les mains douces avec un parfum frais et agréable.

D'origine brésilienne, la marque Surya Brasil a été créée par Clélia Cécilia Angelon. Elle propose également la gamme Amazônia Preciosa disponible sur la boutique Oanisha.

Les salons afro-antillais, victimes de la crise ?

J'écrivais à l'instant un article annonçant la participation d'Oanisha au salon Kouture afrika ce week-end quand j'ai reçu un email d'annulation. L'évènement est éventuellement reporté au mois de juillet 2009.

C'est la troisième annulation d'un évènement afro-antillais ou multiculturel en sept jours. En début de semaine, j'ai appris celle de Mix Tendances (prévu à l'origine les 12, 13 et 14 décembre). Ce soir, en début de soirée ce fut au tour du Marché International de Noël (prévu à l'origine également les 12, 13 et 14 décembre à Montreuil) et à l'instant celui de Kouture Afrika (prévu à l'origine le 29 novembre). Une série déprimante pour les créateurs et entrepreneurs issus de la diversité.

Comme pour tous les commerçants, la période des fêtes représente une part importante du chiffre d'affaire annuel. Ces annulations de dernières minutes laissent peu de marge de manoeuvre pour trouver ou organiser une alternative.

Faut-il voir dans ces annulations un manque d'adéquation de ces projets avec la réalité économique des entrepreneurs issus de la diversité (structurel) ou les premiers effets de la crise (conjoncturel) ?

lundi 24 novembre 2008

Pannes en série et pétage de plomb

Je vous rassure, il ne s'agit pas de pannes sur le site Oanisha mais de pannes successives chez nous, chaque jour, une nouvelle. A croire qu'on nous a marabouté. D'abord le frigo rend l'âme il y a deux semaines. Ensuite les ampoules "crament" les unes après les autres. Le système d'éclairage acheté quelques dizaines d'euros chez Ikéa a complètement disjoncté entrainant les autres lampes du salon et du bureau ... hum... hum ... Et maintenant la batterie de mon portable est hors service ... L'enfer ! J'ai l'impression d'être passée dans la quatrième dimension. Récit d'un mois in the twilight zone.



ça tombe toujours au mauvais moment. Vous n'avez pas remarqué ? Les frigos vides ne tombent jamais en panne. Ils attendent toujours d'être pleins pour vous claquer entre les doigts. Maudite machine. Notre vieille épave était un gouffre énergétique de toute façon. Nous l'avons remplacé en catastrophe par une occasion achetée dans le quartier. Une petite fortune (pour de jeunes entrepreneurs) qui sera compensée à long terme par une sérieuse baisse de notre consommation d'énergie. Notre choix s'est porté sur un réfrigérateur de classe A+. Les économies d’énergie réalisables avec les appareils classe A, A+ ou A++ sont loin d’être anecdotiques : pour les appareils de froid, par exemple, de 636 kWh à 274 kWh/an ! La planète apprécie autant que notre porte monnaie !

L'épidémie, encore inexpliquée, de cramâge d'ampoules est maintenant sous-contrôle. Là aussi, nous avons aménagé notre équipement avec l'objectif d'optimiser notre consommation d'énergie. Les ampoules basse consommation font polémique en ce moment en usage domestique. Nous nous contentons donc d'un système d'éclairage halogène (3 fois 20 KW) qui fait double emploi sur le séjour et la partie bureau. Et puis la famille nous a offert une très jolie lampe murale de Tsé-Tsé associés l'an dernier. Ses petites led de couleurs diffusent une lumière diffuse et destressante pendant la soirée.

Côté télécommucincation, la batterie de mon portable est morte. J'ai raté tous mes appels pour cette simple raison. Vous savez comme moi que remplacer la batterie d'un portable coute plus cher qu'acheter un nouveau portable. Tous les deux ans, mon opérateur me propose donc d'utiliser les points acquis pour commander un nouvel appareil et renouveler au passage mon contrat, évidement. Je ne sais pas pourquoi cette fois, j'ai pas envie de céder à cette obligation de consommer. Je résiste. NON, je garde mes 35 000 points Carré bleu. Aimer les nouvelles technologies ne suppose pas qu'on ai envie de jeter sans arrêt des biens couteux et potentiellement polluant. Bref, j'ai récupéré le vieux Nokia de Fred. Et j'y ai trouvé nos premiers textos d'amoureux ! Pourquoi d'aussi beaux souvenirs devraient finir à la poubelle !

Mon antique téléphone en fera sourire beaucoup. ça m'est égal, je vous le dis tout de suite. !Dans la vie il faut savoir aller aux bouts de ses convictions.

L'étiquette énergie : l'article Ecologiepratique.com
La polémique sur les ampoules à basse consommation : l'article d'Ecosapiens
The Prodigy : Site web officiel - Album Their law - The singles 1990 - 200

mardi 18 novembre 2008

Gil Grillot et Pascal Tribouillier, les créateurs de Dayna

Je vous présente Gil Grillot (à ma gauche) et Pascal Tribouillier (à droite donc), les créateurs de la marque Daynà.

Pascal est coiffeur coloriste depuis 20 ans. Gil est le gérant de la société Colors of India et de la marque Daynà. Au cours d'un voyage en Inde, le duo découvre le rituel de soins capillaires issus de l'Ayurvéda, la médecine traditionnelle indienne. Ensemble, ils décident de proposer à la clientèle occidentale une alternative naturelle aux traitements chimiques agressifs, aux colorations et aux brushings qui laissent les cheveux abîmés, le cuir chevelu irrité, marqué par l'eczéma ou le psoriasis. Présentation d'une démarche éthique et inspirée.

En juin 2007, Gil et Pascal viennent de participer à la seconde édition du salon Boucle d'Ebene. Ils connaissent les besoins en soins capillaires de qualité de la clientèle afro-antillaise. Gil et Pascal nous confient la distribution exclusive de leurs produits sur le net. Daynà est l'une des premières marques du catalogue Oanisha. La gamme Paris~India répond merveilleusement bien à tous nos critères sans céder à la faciliter du "tout labellisé" :

  • La soins Paris-India sont naturels et formulés à base de noix de savon et de plantes ayurvédiques.
  • Daynà travaille selon les règles du commerce équitable avec ses fournisseurs en Inde. En France, Daynà est membre de l'association Minga qui milite pour plus d'équité dans les échanges commerciaux.
  • Gil et Pascal se sont inspirés d'une belle tradition de beauté du monde venue d'Inde pour concevoir un gamme courte de 6 soins pour une clientèle occidentale : l'Ayurvéda (médecine ancestrale indienne).
Enfin, un grand soin a été apporté à l'éco-conception des emballages de leurs produits. Papier carton, flacons de verre et bois, des matières nobles pour des packagings sobres, raffinés et biodégradables.

Le 16 octobre 2008, LeFigaro. fr a consacré un article qui revient sur la création de leur entreprise. Gil et Pascal se sont passés des banques pour concrétiser leur projet mais on fait appel à l'économie sociale et solidaire. Une démarche à découvrir.

Daynà - chez Oanisha - Site web - Article du Figaro.fr : Ils se sont passés des banques
Minga - Site web - Wikipédia
Crédit Photo : Nicolas Latouche

lundi 17 novembre 2008

Viens dans mon dressing We Mode in Music

Oanisha est partenaire de Viens dans mon Dressing, Mode in Music.

Samedi 22 novembre 12 h - 19 h
Dimanche 23 novembre 10 h - 19 h


La première expo mode qui aime votre boy-friend : entrée gratuite pour les "Jules" et 3€ pour les "Géraldines".

36 stands de jeunes créatrices & fashionistas vidant leur dressing au son de djs sets stylés dans un nouveau cadre magique : La Cour du Marais.

Une offre actuelle de vêtements, bijoux et accessoires à prix atelier, des séries limitées, des pièces uniques, du vintage et du commerce équitable.

Oanisha vous réserve pleins de surprises pour préparer Noël ou se faire un petit plaisir égoïste.

Viens dans mon dressing - La Cour du Marais
81, rue des Archives 75003 Paris M°Temple/Arts-et-Métiers
Viens dans mon dressing : Myspace

mardi 11 novembre 2008

Noël éthique 2008

Comme l'an passé, Wizishop a reconduit son opération Noël Ethique. L'idée est simple, il s'agit de profiter de la période de noël pour promouvoir une autre manière de consommer, plus respectueuse des hommes et de l'environnement.

Opération Noël Ethique 2008

Wizishop liste ainsi un certain nombre de boutiques en ligne qui propose des produits bio, écologiques ou issus du commerce équitable. Différents secteurs d'activité sont représentés : jouet, habillement, alimentation, déco, bijoux et bien sur cosmétique. Cette année encore, Oanisha s'associe à cette opération.

Alors votre noël sera-t-il éthique ?

Oanisha.com, la V2 est en ligne !

La V2 est en ligne !!!

Sabrer le champagne à 5 h du mat', c'est juste suicidaire.
On va se contenter de faire péter le feu d'artifice sur Dailymotion ... en compagnie d'une nana à frange. Faut pas renier son plaisir dans la vie ... non faut pas ...



Si vous le coeur vous en dit, visitez notre jôôôlie nouvelle boutique. La chasse au bug est ouverte. Pour vous encourager, le code promo LaV2EstEnLigne!
vous fera bénéficier de 10 % de réduction jusqu'à dimanche (minimum de commande 20 €).

Allez hop au dodo.

mercredi 5 novembre 2008

President Barack Hussein Obama

OH ! MY GOD ! Il l'a fait ! Barack Hussein Obama est devenu cette nuit le 44 ème Président des Etats-Unis d'Amérique. Pour la première fois, un homme noir est élu à la plus haute fonction de la plus grande puissance du monde. Obama est entré dans l'Histoire avec une victoire écrasante, sans précédent. 66% des américains se sont déplacé aux urnes. Le nouveau visage de l’Amérique incarne la rupture et l’espoir au-delà des frontières américaines. Pourtant Obama n’est pas Superman, son élection ouvre simplement le champ des possibles dans un contexte très difficile.

L’élection du premier « homme de couleur » à la Maison Blanche réconcilie l'Amérique avec un siècle et demi d’histoire douloureuse marquée par l’esclavage, la ségrégation raciale et le combat pour les droits civiques. Les sondages le donnaient tous gagnant depuis plusieurs semaines. Mais qui fait encore confiance aux sondages ? à la démocratie américaine ? Pas moi. J’ai eu tord, Sorry, everything is possible in USA, Barack ! Le rêve de Martin Luther King s'est bel et bien concrétisé aujourd’hui. C'est incroyable !!!

Loin de moi, l'envie de réduire Obama à sa seule couleur de peau, mais il faut reconnaître qu'il fait voler en éclat nombre de préjugés racistes. En cela, son mandat est déjà un symbole de mixité et d'égalité universelle pour tous mais particulièrement en Afrique, auprès des communautés d’ascendance africaine et des minorités partout dans le monde.

Tout semble possible, aux Etats-Unis. A quoi ressemblera ce pays quand Malia et Sasha, les filles d’Obama, auront 30 ans ? Et en France ? A quoi ressemblera la France quand mes neveux auront 30 ans ? ...

Les 8 années de mandat de W. avait mis du plomb dans l'aile du rêve américain et de l'Amérique tout court d'ailleurs. En janvier prochain, la famille Obama s'installera à la Maison Blanche. Le démocrate héritera du marasme économique et diplomatique de son prédécesseur républicain.
Protection sociale américaine, scandale des subprimes, crise financière, guerre en Irak, en Afganistan, terrorisme ... une "to do list" pareille, il faudrait dix vies pour la réaliser d'autant qu'il faudra compter avec les lobbies. Le peuple a voté pour le changement mais l'Obamania ne résistera peut-être pas à la réalité du système américain.

Obama n'est pas un messie mais un leader qui prône la paix, le dialogue et le travail. Cela me semble bien suffisant, je me sens plus en sécurité. Nous allons travailler plus sereinement, crise ou pas crise. Yes we can !

Et vous ? Comment vivez-vous cette élection ? Que représente-t-elle pour vous l'élection d'un homme noir à la Maison Blanche ?

Yes we can !

mardi 4 novembre 2008

Salon Marjolaine du 8 au 16 novembre 2008

La 33ème édition du Salon Marjolaine - bio et développement durable se tiendra du 8 au 16 novembre prochain. Avec ses 520 exposants et ses 120 conférences, Marjolaine demeure l'évènement incontournable du bio et de l'éco-consommation. Pour son édition 2008, Marjolaine innove avec une série de films et de débats sur les grands enjeux environnementaux.

Une vérité qui dérange d'Al Gore, The 11th Hour (Le Dernier Virage) de Léonardo Di Caprio, ou plus récemment la sortie Nos enfants nous accuserons de Jean-Paul Jaud ... l'environnement s'affiche sur grand écran. Cette année, Marjolaine aussi fait son cinéma. Pour la première fois, le salon propose une série de documentaires sur les questions environnementales et sanitaires suivis de débats avec des experts.

Lanceurs d’alertes hier et témoins aujourd’hui, les réalisateurs - telle Marie-Monique ROBIN (Auteur du livre et du documentaire Le Monde selon Monsanto - ont tous répondu présents à l’appel, rejoints par des spécialistes, climatologues, toxicologues, avocats ou agriculteurs.

Durant 9 jours, comme chaque année, vous pourrez découvrir ou faire le plein des produits bio déclinés dans tous les domaines de la vie : alimentation, cosmétiques, vêtements, santé, tourisme… Tous ces produits sont soumis à un Comité de sélection indépendant géré par l’association Nature & Progrès.

Infos pratiques sur le site de Marjolaine - Téléchargez ici votre ticket à prix réduit

samedi 1 novembre 2008

Un peu d'art dans ce monde de brutes

La crise fait ses premières victimes chez les e-commerçants. Il y a peu le Tribulateur jetait l'éponge et arrêtait Home Quest. Vendredi, François annonçait qu'il était contraint de se séparer de ses deux salariés pour préserver l'avenir d'Hellotipi. Les difficultés économiques frappent de plus en plus près de nous. Pour oublier la morosité ambiante, nous avons passé quelques heures au "Grand Marché d'Art Contemporain de Bastille". C'était l'occasion pour nous de retrouver quelques artistes que nous apprécions depuis plusieurs années ou que nous avons découvert plus récement.

Frédérique Callu. Inde, Bali, Afrique, Frédérique est une voyageuse. De ces périples elle ramène quantité de photographies qu'elle tirent en noir & blanc et qu'elle colorise à la main, nous faisant ainsi partager sa vision du monde. Pour ces nouvelles collections, elle nous propose une ballade en Afrique et des compositions tirées de ses archives.

Thomas Jacquet revisite les îcones, de Catherine Hepburn à la Belle au bois dormant, de Mao à Wonder Woman, de Woody Allen à Kiki. Les fonds patinés de ses portraits qui sont souvent très tranchés (noirs, rouge, blancs) et travaillés. Ils mettent en avant la douceur des personnages toujours traversés par une lueur de malice.

Nous l'avons découvert cet été dans son atelier de l'Ile de Ré, Sidné le Fou, ex chef cuisinier, ex brocanteur, c'est découvert un goût pour le dessin et la peinture un matin de janvier 2006. Il est autodidacte et le revendique ce qui lui donne une grande liberté. Il s'attaque ainsi avec bonheur à différent supports (toile, carton, panneau, sculptures) et différentes techniques (peinture, dessin, collage, marouflage).

Si vous voulez retrouvez ces artistes, et bien d'autres encore, rendez-vous à Bastille jusqu'à ce soir.

vendredi 31 octobre 2008

La qualité de service : la parade anti-crise ?

Il y a quelques semaines j'ai assisté à une conférence donnée par Philippe Bloch sur la qualité de service. Philippe est, pour ceux qui ne le connaissent pas, auteur d'un best seller sur le sujet -"Service compris"- et a été l'un des fondateurs de Colombus Café.

Face à la situation actuelle de l'économie et aux interrogations des entrepreneurs sur ce qu'il devaient faire pour survivre à la crise, la réponse de Philippe fut "Je ne sais pas si le fait d'avoir une qualité de service client élevée vous permettra de survivre, mais ce que je sais c'est que si vous n'avez pas une très bonne qualité de service client, vous ne survivrez pas".

Depuis cette conférence, j'ai commencé à lire son ouvrage et j'ai réfléchi sur le service que l'on apportait à nos clients.

Je suis plus que jamais convaincu qu"une boutique en ligne, est condamnée, encore plus que dans le commerce physique, a avoir un service client quasi irréprochable.

Mais c'est quoi un service client de qualité ?

C'est sans doute une accumulation de fondamentaux (tenir ses promesses produit, respecter les délais de livraisons annoncés, informer le client, ...) mais aussi de petits détails (s'adresser au client de façon personnalisé, lui proposer des offres adaptées à ses besoins, ajouter des échantillons produits et des documentations qui peuvent l'intéresser ...). Et c'est là que réside toute la difficulté : qu'un seul de ces éléments soit défaillant et c'est toute la perception de la qualité du service qui s'en trouve dégradée. En d'autre terme, il faut être au top à chaque étape tout le temps.

Les retours que nous avons pu avoir sur la qualité de service d'Oanisha au travers d'enquête de satisfaction, des notations faites sur des sites indépendants, ou des contacts directs avec la clientèle sont plutôt encourageants. En essayant d'analyser notre état d'esprit sur ce sujet, je pense qu'intuitivement nous traitons nos clients comme nous aimerions être traité si nous étions à leur place. Cette approche est certainement le préalable incontournable pour proposer un service de qualité.

Nous avons bien sûr des points à améliorer : il nous arrive de tarder un peu pour répondre à certains mails, même si c'est très rare, il nous arrive encore de faire des erreurs sur les commandes, ... . Mais c'est aussi ce qui est intéressant dans la recherche de qualité, c'est que rien n'est figé, on peut toujours améliorer les choses, innover, trouver de nouveaux services, de nouvelles manières de faire, avancer, toujours.

Quelle est votre meilleure expérience chez un commerçant en ligne en matière de qualité de service ?

jeudi 30 octobre 2008

V2 épisode 4 - La charte graphique

Une fois terminée la phase d'analyse de l'existant (enquête client, analyse de l'usage, indicateurs) il est temps maintenant de passer à l'étape suivante : la charte graphique.

Cette charte est en fait le résultat visible de 2 éléments :

Le brief créatif : Trop souvent négligé lors de la conception de site web ce document est un élément permettant de gagner en efficacité dans lors de la définition de la charte graphique. La charte graphique d'un site web n'est pas là pour faire joli mais pour délivrer un message à une cible, faire passer les valeurs du site et orienter la lecture du visiteur.

Le story board : L'objectif du story board est de s'intéresser à l'aspect fonctionnel du site et à l'organisation des informations. L'idée est de dessiner les principales pages du site en définissant les zones (menu, en tête, pied de page, zone principale, etc.) et leur contenu sous forme de texte. Ce truc n'a l'air de rien, mais cela peut prendre du temps d'étude de la concurrence, des bonnes pratiques, pour réussir à trouver une organisation fluide et efficace sur les différentes pages.

Oanisha dispose actuellement d'une charte graphique qui ne laisse pas indifférent : la plupart de nos visiteurs y adhèrent, mais le côté très féminin est assez clivant. Nous souhaitions un graphisme et une organisation de l'information qui supporte mieux nos engagements et nos valeurs. Un des objectif de la refonte graphique était de simplifier un certain nombre d'éléments graphiques pour gagner en efficacité : les angles arrondis ont ainsi été abandonnés au profit de bon vieux angles droits plus faciles à placer et moins consommateur de place. Nous avons en revanche tenu à conserver les 3 filles qui illustrent notre approche multi-culturelle parfaitement revendiquée ainsi que notre coeur de métier : les boucles.

Concernant le story board et l'organisation des informations, nous avons mis en avant deux aspects qui sont trop discret sur l'actul site :

Le contenu éditorial : Quelques articles de fond sur la cosmétique sont présents sur le site mais surtout sur le blog. L'ensemble de ces contenu sera désormais regroupé dans un magazine. La ligne éditorial du blog est revue et ne traitera plus de cosmétique mais de l'univers Oanisha et de la vie de notre petite entreprise. L'accès au blog qui était un peu caché est également remis en avant. Une rubrique agenda va également faire son apparition dans le magazine. C'est sans doute une de nos particularités : nous participons régulièrement à des salons ou à des événements et co organisons les Rencontres Ephémères.

L'espace membre : rebaptisé "Mon espace beauté", son menu sera accessible sur chaque page du site. Les services proposés à nos membres qui étaient jusqu'à maintenant insuffisamment utilisés à notre goût seront ainsi mis plus en avant. Un programme de fidélité, dont nous vous dévoilerons bientôt les modalités, sera également proposé à nos clients.

Nous avons travaillé avec Rachael du studio Ardephwerk (oui je sais le nom est imprononçable mais on s'habitue) que nous avions déjà fait intervenir sur certains de nos bandeaux de pub. En exclusivité mondiale et après quelques aller et retour, modifications et corrections voici donc le résultat tant attendu (par nous en tout cas).

Alors, vous en pensez quoi ?

mardi 28 octobre 2008

En attendant le changement

J - 7 .

Ce n'est pas qu'une histoire de couleur de peau. C'est plus profond. C'est plus que cela.
Le 4 novembre, il sera question d'égalité, de justice, d'espoir et de changement.
Et il est grand temps. Tout craque ! Le Climat, le capitalisme, la démocratie ...


Le changement, vous y croyez vous ... pour le 4 novembre 2008 ?

samedi 25 octobre 2008

Graines et chaines, la collection de sautoirs de DiviNéa

DiviNéa lance sa nouvelle collection "Graines et chaînes" ce week-end à l'espace Juneshop.

Avec "Graines et chaînes", DiviNéa rend hommage aux cultures qui ont forgé sa personnalité.

Les créations de DiviNéa associent les matériaux les plus simples : des pierres semi-précieuses, des graines ou des chaînes. Son talent est d'assembler cette base pour en faire des bijoux féminins, colorés et raffinés.

Les graines ont toujours été au coeur de mon travail. Elles symbolisent l'enracinement à ma terre natale. Dans ma nouvelle collection, les chaines n'évoquent pas l'esclavage mais l'esprit contemporain du sautoir. J'ai voulu proposer mon interprétation personnelle de ce collier très en vogue.

A découvrir du 25 octobre au 1 novembre à l'espace Juneshop, 13 Villa Saint-Michel, Paris 18ème, M°La Fourche ou Guy Moquet.

DiviNéa : Myspace - Site web
Juneshop : Myspace

mercredi 22 octobre 2008

V2 épisode 3 - Les indicateurs

Pour terminer la phase d'audit nécessaire en préalable à toute refonte de site, après l'enquête client et l'analyse de l'usage, j'aborderai les indicateurs de pilotages.

Ces indicateurs -les fameux KPI- sont indispensables à la gestion d'une activité de e-commerce. Il ne doivent pas forcément être très nombreux mais refléter les différents aspects de l'activité et les leviers qui peuvent être mis en jeu pour la faire évoluer.

En plus du chiffe d'affaire et de l'audience du site, les 5 indicateurs que nous suivons quotidiennement sont :

  • Le panier moyen
  • Le coût d'acquisition client (COCA)
  • Repeat business
  • Taux de transformation (visiteurs / membres, visiteurs / clients)
  • Taux de rebond en page d'accueil
Pour le détail de ces indicateurs, je vous invite à consulter "Les indicateurs du e-commerce".

Ces indicateurs vous permettront d'identifier les axes d'amélioration. Attention cependant aux interprétations que vous pouvez faire de ces chiffres. Un taux de transformation par exemple de
0,5 % n'est forcément faible, cela dépend du taux de transformation moyen de votre secteur d'activité, des sources de trafic, etc. Ces chiffres sont donc à considérer dans les contexte et de manière dynamique, c'est à dire observer les évolutions autant que les valeurs absolues.

L'observation des KPI peut soulever des questions qu'il peut être judicieux de poser à vos clients dans le cadre de l'enquête.

A l'issue de cette phase d'audit, vous devez avoir identifier :
  • Les points de blocage de votre site et les moyens de les lever.
  • Les fonctionnalités pertinentes et celles à abandonner.
  • Les nouveaux services ou fonctionnalités à mettre en œuvre.
  • Les modifications à apporter à la navigation.
Dans le prochain épisode, je vous parlerai de la charte graphique.

mardi 21 octobre 2008

Le bonheur est contagieux, même en temps de crise

La réussite des gens talentueux me booste le moral. Le bonheur est contagieux, même en temps de crise et c'est tant mieux ! Aujourd'hui, Sandra Nkake sort Mansaadi son premier album et je suis ravie pour elle. Un "Humain de sexe féminin, très enclin à donner de la voix, de la joie et ça se voit", c'est ainsi qu'elle se présente sur son blog.



Chanteuse et performeuse, Sandra Nkake est une artiste généreuse qui ne rate pas une occasion de partager sa passion pour la musique avec le public. La scène, même la plus petite et la plus saugrenue, c'est son truc !



Je vais prendre un abonnement sur ID TGV !

Impossible de parler de Sandra sans évoquer son look qui en décomplexera plus d'une avec le big chop, l'afro et les couleurs vives.

Funky ou ethnique, Sandra passe d'un style à l'autre sans hésitation. A gauche lookée par M. (où es-tu ? que deviens-tu ?) et à droite par BezemyMailan.

RDV chez vos disquaires pour son nouvel album et vendredi soir au New Morning.

Sandra Nkake - Blog - Myspace - Site officiel

lundi 20 octobre 2008

Coliposte : Notre partenaire livraison ???

Coliposte est un acteur incontournable pour le commerce en ligne. Tellement incontournable qu'il est en situation quasi monopolistique ce qui le conduit a quelques pratiques discutables.

Comme tous mes collègues e-commerçant, je surveille de prêt les délais d'acheminement des colis que nous confions à la poste. Pour ce faire, il existe 2 solutions : vérifier toutes les commandes "à la main" sur le site de coliposte ou développer un petit bout de code qui va interroger ce site et analyser le contenu de la page de réponse pour connaître l'état de la livraison.

J'avais opter pour la seconde solution tout en me demandant pour quelle raison Coliposte ne proposait pas aux professionnels un vrai service de suivi de colis sous forme d'API.

Ce bout de code fonctionnait très bien jusqu'à il y a quelques quelques jours. En cherchant la cause du problème, j'ai eu la surprise de constater que Coliposte avait modifié ses pages pour que l'état de la livraison soit affiché dans une image afin d'en rendre toute interprétation impossible !

En compliquant le suivi automatique des livraisons, Coliposte espère sans doute que les retards de livraison seront moins visibles et que les demandes de remboursement pour retard seront moins nombreuses.

Cette pratique en dit long l'état d'esprit de Coliposte.

Et vous comment suivez vous la livraison de vos commandes ?

V2 épisode 2 : Analyse des usages

Dans l'épisode précédent, je vous ai parlé d'enquête client. Ces enquêtes donnent une vision déclarative indispensable de l'avis des clients : ce qu'il pensent, ce qu'ils souhaitent. Il est cependant nécessaire de compléter ces données explicites avec des données implicites : l'usage réel du site et de ses fonctionnalités.

Les données implicites peuvent être issues des statistiques de consultation du site (pages vues, objets affichés, liens cliqués) mais également d'autres éléments de la base de données (nombre de demande de parrainage, nombre d'envoi à un amis, etc.). La facilité de récupération et d'exploitation de ces données dépendra bien sûr du type de plateforme ou d'outil statistique que vous utiliser. En ce qui concerne Oanisha, nous utilisons la plateforme Web-Impact qui permet de collecter l'ensemble des données nécessaires à ce type d'analyse.

Dans le cadre d'un processus de refonte de site, l'analyse de l'usage du site permettra d'identifier les fonctions qui sont utilisées et celles qui le sont moins et si, dans ces dernières, une fonctionnalité est demandée dans le cadre de l'enquête de satisfaction, c'est sans doute que cette fonctionnalité n'est pas suffisamment mise en avant.

Dans le cadre d'Oanisha, l'enquête client croisée avec l'analyse de l'utilisation nous ont amené a repenser entièrement l'espace client, aussi bien en terme de fonctionnalités mais aussi de navigation et de wording.

Pour finir la première phase de la refonte à savoir l'audit de l'existant j'aborderai dans le prochain épisode les indicateurs de pilotage de l'activité e-commerce.

dimanche 19 octobre 2008

Ce gouvernement veut la peau du e-commerce

Le gouvernement n'aime décidément pas le e-commerce. Attention entreprenaute énervé !

Par ce dimanche matin ensoleillé, je prenais un café en regardant Dimanche+ sur Canal. Le premier invité était Xavier Bertrand, Ministre du Travail. Il était interrogé sur le projet de loi sur le travail du dimanche. Anne-Sophie Lapix lui demandait si les français avaient un pouvoir d'achat suffisant pour dépenser encore davantage le dimanche. Sa réponse m'a tout simplement mis sur le c..., je cite : "... Je pense qu'il vaut mieux que les français soient le dimanche dans les magasins où il y a des employés plutôt que de passer leur dimanche à acheter sur Internet. Je n'ai rien contre Internet, c'est aujourd'hui une nouvelle forme de commerce, qui à mon avis pose plus de risques en terme de concurrence pour les petites enseignes que le travail du dimanche ... " La vidéo est disponible ici.

Après la loi Chatel, ce gouvernement montre au mieux son incompétence totale sur ce dossier (désolé mais là il m'a vraiment énervé !). Je m'interroge sur les motivations de ces attaques permanentes contre un secteur d'activité créateur d'emplois et de richesses.

Rappelons à notre cher Ministre et à ces collègues que le e-commerce en France c'est :

  • Près de 80 000 emplois - Source : Étude “L’emploi dans la VAD et le e-commerce”Benchmark Group - Fevad
  • 16 Milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2007 - source Fevad
  • 43 000 boutiques en ligne en juin 2008 - source Fevad
  • Une progression de 30 % - source Fevad
Etonnant non ?