dimanche 23 décembre 2007

Plus d'idée pour Noël : offrez un chèque cadeau Oanisha

A l'heure où j'écris ces ligne le réveillon de Noël approche à grand pas .... dans 28 heures nous seront en plein dedans. Cette année, comme toutes les autres, j'ai fait mes cadeaux au dernier moment enfin presque, tout à été bouclé hier avec un certain soulagement. Nous avons évité la cohue des centres commerciaux en privilégiant les boutiques en ligne et les salons de créateurs. Mais demain, le 24 décembre, ce sera sans doute une journée apocalyptique dans les boutiques.

Si vous n'avez pas encore trouvé tous vos présents pour le réveillon, il reste une solution : le chèque cadeau d'Oanisha. Ce chèque est pratique : pas de délai de livraison. Vous avez surtout la garantie de faire plaisir : le destinataire choisira lui-même son cadeau.

Le principe est simple, vous achetez un chèque cadeau d'un montant de 10, 20, 50 ou 100 euros et vous l'envoyez par email à la personne de votre choix accompagné d'une dédicace.

Le destinataire de votre chèque cadeau peut l'utiliser pendant 1 an pour payer tout ou partie de sa commande sur la boutique Oanisha.

Le commerce électronique est bon pour la planète

Il y a quelques semaines, Fred Cavavazza s'interrogeait sur son blog sur l'empreinte carbone du e-commerce. Ce sujet est présent dans la blogosphère depuis quelques mois, peut être une conséquence de la prise de conscience des enjeux environnementaux .

En septembre dernier, le cabinet d'étude Estia spécialisé dans le développement durable a réalisé une étude sur le modèle Telemarket qui montre que faire ses courses en ligne divise par 8 les émissions de CO2. Ce chiffre est sans doute le plus marquant, mais d'autres chiffres démontrent clairement le bénéfice pour la planète du commerce en ligne.

Jean-Michel Billaut a profité du passage à Paris de Bernard Paule, un des fondateurs d'Estia, pour réaliser une interview publiée sur son Blog. Selon Bernard Paule l'utilisation du commerce électronique est un acte citoyen qui réduit de façon conséquente l'impact environnemental.

La FEVAD (Fédération des Entreprises de Vente à Distance) a lancé un appel d'offre pour une étude complète sur ces problématiques. Les premiers résultats sont attendus en mai 2008.

Ben & Jerry : plus qu'une glace

Nous avons déjà parlé à plusieurs reprise d'une des entreprises qui nous a inspiré : The Body Shop et sa fondatrice Anita Roddick. Ben & Jerry fait également parti de cette catégorie d'entreprise qui a fait bougé les lignes en faisant du business autrement.

Fondé en 1978 par Ben Cohen et Jerry Greenfield, Ben & Jerry ne se contente pas de faire des glaces à tomber par terre -quelquefois avec des compositions un peu improbables- ils affichent également clairement leurs engagements sociaux et environnementaux.

Et ils ne se contentent pas d'effets d'annonces, ils évaluent régulièrement leurs actions. Le rapport social et environnemental 2006 vient d'ailleurs d'être publié.

Racheté en 2000 par Unilever, Ben & Jerry a semble t il réussi à conserver ses valeurs, tout comme The Body Shop qui a été racheté par l'Oréal en 2005.

En plus de la qualité de leurs glaces, Ben & Jerry propose sur sa boutique une sélection de produit absolument indispensable et en particulier un cadenas pour protéger son pôt de glace .... n'hésitez pas à vous lâcher, tous les bénéfices de la boutique sont reversés aux Jardins de Cocagne.

jeudi 20 décembre 2007

Mon premier Noël de patron

Nous sommes le jeudi 20 décembre. A compter de demain 14 h, Oanisha ne pourra pas garantir la livraison de vos cadeaux pour le 24 décembre. C'est le moment pour moi de dresser un bilan de ce premier Noël en temps que chef d'entreprise.

Vous avez comme moi entendu parlé du légendaire boom des ventes sur internet à l'approche des fêtes de fin d'année. J'attendais donc ce mythique rush bien campée sur mes deux pieds. Un peu anxieuse comme à mon habitude, mais bien décidée à ternir le choc. Zennnnn !

Alors mythe ? ou réalité ? Définitivement réalité pour Oanisha. Le mois de décembre sera pour nous celui de la réussite avec un chiffre d'affaire bondissant.

Je suis particulièrement fière et heureuse de vous voir revenir régulièrement, de plus en plus fidèles. Chaque jour de nouveaux visiteurs et fournisseurs découvrent avec enthousiasme la boutique. Vous êtes de plus en plus nombreux à noter et à commenter vos achats. Vos critiques et vos souhaits sont scrupuleusement consignés pour améliorer en 2008 notre catalogue et nos services (site web, logistique et service après-vente).

Nous avons cumulé nos ventes en ligne avec celles des salons de créateurs : Noël Bohème et Les Rencontres Ephémères. D'ailleurs nous essayerons d'être encore plus présents lors de manifestations de ce genre. C'est un véritable plaisir de travailler auprès de créateurs et de faire votre connaissance de visu !

Le rythme de ces dernières semaines était particulièrement effréné : réassort, emballages, expédition pour les ventes en ligne. Préparation des cartons, chargement et déchargement de l'utilitaire, montage et démontage des stands ... Bref, nous n'étions pas trop de trois pour gérer cet afflux de ventes. Heureusement que les fêtes ne durent pas toute l'année ... enfin pas si sûre ... je pense que je pourrais m'habituer ...

Toute l'équipe d'Oanisha se joint à moi pour vous dire : Merci.

P.S. Vous avez craqué sur le bébé bouddha vert anis. Allez avouez ... Je l'ai trouvé sur la boutique www.mycocooning.com.

Ethik Concept Store finit l'année en beauté

Photobucket

SO&SO, l’ETHIK CONCEPT Store
vous invite à rencontrer ses créateurs pour finir l’année en beauté…

Ven. 21, Sam. 22 et Dim. 23 Décembre
de 11h30 à 19h30…

DEBAZ
Vend. 21 de 15h à 19h30 et Sam 22 de 11h à 19h30 Défilé / Présentation des modèles samedi après midi

Des chapeaux qui se veulent Roots, Urbain & Chic. Du sur mesure à la série limitée en passant par des pièces uniques, ses turbans sont confectionnés de différents tissus tel que le wax, le coton, le madras, le bogolan, et bien d’autres au grés de ses inspirations. Son concept est de faire du turban un accessoire de tous les jours, pratique et simple : le turban prêt-à-porter se fermant avec un velcro !

DO________
Vend. 21 / Sam. 22 / Dim 23 d11h30 à 19h30

Doline, artiste peintre, présente les nouvelles créations de sa ’une ligne de vêtements « do___________ » qu’elle sublime de ses peintures. Ses créations, pour la plupart des pièces uniques, parlent d’Afrique où elle puise l’essentiel de son inspiration.

TURKANA Party !!!
Sam. 22 de 14h00 à 18h00

Turkana est le premier jeu de cartes exclusivement basée sur la culture africaine. Transformé en globe trotter, le joueur doit faire escale dans les 53 pays du continent, à la recherche de précieuses amulettes, symboles de sagesse et de prospérité. Non seulement il doit faire preuve de culture générale en répondant à une série de questions, mais il doit également user de stratégies diverses pour déstabiliser ses adversaires et être le premier à trouver une des
5 incroyables amulettes.

mercredi 19 décembre 2007

India Arie : love yourself

Notre nouvelle îcone s'appelle India Arie. Elle est chanteuse, compositrice et guitariste de nu-soul et de R&B. Sa musique est une heureux mélange de soul et de folk, loin des clichés du R&B à paillettes. Encore peu connue en France, India Arie est l'une des nouvelles stars de la scène soul contemporaine qui refuse de céder au superficiel. Signée sur le prestigieux label Motown, India Arie est l'auteur de trois albums et à remporté un grammy award.
Ses textes empreints de sincérité sont inspirés par son quotidien.

India est une adepte du style frohemian : longue robe, mini haut ou top à manches surdimensionnées, foulard, créoles XXL et les fameuses fleurs à cheveux (qui me font de l'oeil depuis l'été). Elle joue la carte de la couleur en imprimé ou en version uni.
Au début de sa carrière India portait fièrement des dreadlocks. Mais elle a tout coupé pour revenir à une afro très courte avec deux boucles dessinées en trompe l'oeil sur le front et la tempe. Elle porte aujourd'hui une afro stylisée.


Les paroles de "I am not my hair" m'ont évidemment tapé dans ... l'oreille. hé ! hé ! hé ! Dans cette chanson, India raconte ses nombreuses expériences capillaires : permanente, défrisage, tresses, afro, dreadlocks. Bien qu'elle aborde ce sujet sans tabou, India refuse d'être réduite à sa seule coupe de cheveux.
Ce n'est pas chose facile dans un pays où la coiffure revêt une connotation identitaire ou politique. Pourtant ce ne sont que des cheveux, un simple attribut physique et pas un symbole d'"intégrité". Les cheveux crépus méritent de retrouver leur rôle premier : celui d'expression de la beauté.

code 113: india arie,reportage - Ma-Tvideo France2

Le site officiel d'India Arie
Je vous invite à la découvrir sur sur son myspace ou sur le blog d'Un autre regard.

Turkana le jeu

Améliorer sa culture générale sur l’Afrique en jouant aux cartes, c’est l’étonnant concept que propose Turkana le jeu.

Turkana est le premier jeu de cartes basé sur l’Afrique dans toute sa diversité et qui combine culture générale et stratégie.
Comme référence, Turkana pourrait s’apparenter à la fois au traditionnel Trivial Pursuit, qui consiste à répondre à des questions, au jeu des 7 familles où il faut réunir 7 cartes de la même famille et au Huit Américains avec des cartes qui influencent le cours du jeu.

Turkana se présente sous la forme de cartes à jouer, avec des questions sur des thèmes divers tels que l’histoire, la géographie, la littérature, le sport…et une présentation détaillée des 53 pays du continent.

Le but du jeu est d’être le premier à réunir 5 cartes pays ayant la même richesse pour gagner une amulette Turkana et remporter la partie.
Pour cela, chaque joueur doit répondre à des questions de son choix et se constituer une main.

Dans Turkana il n’y a ni dé, ni plateau. Seuls le niveau de difficulté des questions et l’influence des cartes stratégie décident de la progression des uns et des autres dans la partie. Pour devancer ses adversaires, il faut donc être audacieux et choisir les questions les plus difficiles.

Turkana le jeu : 2 joueurs et plus dès 9 ans

Points de vente : www.turkanalejeu.com
Librairie Présence Africaine - Paris
Ethik Concept Store - Forum des Halles-Paris

A l’origine de Turkana, 3 drôles d’amazones :

Turkana est né de la volonté de 3 amies, Karine, Alys et Dienaba, de rendre la culture africaine accessible au plus grand nombre.
Karine est originaire de la Martinique, Alys du Cameroun et Dienaba du Sénégal et de la Guinée. Avant de s’installer en métropole, elles ont vécu chacune dans leur région et pays de naissance.

Elles ont évolué ensemble au sein de l’association Afrique Tandem, qui vise à contribuer au développement de l’Afrique par la réalisation de projets concrets et innovants. Cette expérience les a fortement influencées pour la création de Turkana.

Une année entière a été nécessaire à la concrétisation de ce jeu. Un important et sérieux travail de recherche a été réalisé pour obtenir un jeu de qualité.

Turkana , Kézako ?

Turkana est à la fois le nom d’un lac et d’un peuple vaillant et fier du Kenya. Il reflète assez bien l’esprit du jeu.

lundi 17 décembre 2007

Edition de Noël des Rencontres Ephémères

Les "Rencontres Ephémères", le salon de la création et de l'entrepreneuriat multiethnique, est organisé par l'artiste peintre Arno, par la créatrice de Bijoux DiviNéa et par Oanisha, c'est-à-dire Fred et moi-même.

Après le succès de l'édition d'octobre 2007 au théâtre du Grand Lavoir, notre collectif était impatient de renouveler l'expérience et d'investir un autre lieu inattendu.
Pour l'édition de Noël, le quatuor a jeté son dévolu sur le Fathi Hall du Centre Momboye. Le temps d'un week-end, les Rencontres Ephémères ont accueilli une vingtaine d'exposants aux activités diverses et aux univers inspirés.

Un concept, une salle, 20 exposants talentueux et le petit plus qui fait la différence : Certains appelleront cela le charme ou la magie, mais il s'agit plutôt d'énergie !






Vous étiez près de 200 visiteurs à affronter le froid pour nous rendre visite.
Merci et rendez-vous en mars 2007 pour notre prochaine édition !

!!! Nouvelle expo en solo à compter d'octobre 2009 :
LIVING COLORS, l'Expo anti-grise mine !!!

vendredi 14 décembre 2007

L'accessoire est indispensable

Bijoux, sacs à mains, écharpes et chapeaux ... des accessoires, en veux-tu ? en voilà aux Rencontres Ephémères.

Rachael Hampton est designer et graphiste. Installée depuis 9 ans à Paris, la jeune américaine confectionne des sacs à main et depuis peu des bijoux sous la marque Rajul Paris.



DiviNéa (toujours avec un N majuscule) est une hyperactive de la création qui travaille les colliers comme personne. D'inspiration Egyptienne, indienne ou végétale, chaque pièce est unique simplement parce que chaque cliente est unique.

La modiste Debaz et Ariane et Lulu, les créatrices d'accessoires en feutre seront également de la fête.

Rendez-vous demain au Centre Momboye, 25 Rue Boyer à Paris 20ème.

!!! Nouvelle expo en solo à compter d'octobre 2009 :
LIVING COLORS, l'Expo anti-grise mine !!!

jeudi 13 décembre 2007

Retour de viral pour Dove

Il y a deux semaines, notre article Dove pour toutes les beautés ? revenait sur cette campagne militante. Largement diffusée sur le net à partir de 2006, la campagne de Dove est plébiscitée par les internautes. Elle se propage rapidement et bénéficie d'une audience décuplée grâce à l'effet viral d'internet.

Le discours de Dove dénonçant le matraquage et les manipulations publicitaires semblait insuffler de nouvelles valeurs dans l'industrie cosmétique. Cette première impression positive se révèle être en contradiction avec l'environnement capitalistique de la marque. En effet, Dove est une filiale d'Unilever qui possède entre autres marques Timoteï, Sunsilk et Axe.

Du coup, l'usage du marketing viral se retourne peu à peu contre Dove. Relayée par Le monde, Culture Buzz ou encore Cosmeto blog, la polémique enfle sur internet.

Le premier "retour de viral" est humouristique. La campagne "Evolution" est détournée en "Supersize me". Le processus de métamorphose est inversé. La femme banale, embellit pour en faire un canon de beauté est remplacée par un jeune homme, enlaidit à coups de bières, de burgers et de photoshop.


Le deuxième "retour de viral" est plus sévère car il remet en cause la sincérité même de Dove. Le spot original "Matracage" montre une fillette rousse confrontée aux stéréotypes publicitaires et se conclue par "Parlez lui de la beauté avant que d'autres ne le fasse". Ce discours moralisateur est mal venu quand on connait les connivences d'intérêts des grandes firmes cosmétiques.
Dans la version détournée, les images agressant la fillette sont extraites des spots Axe, marque du sérail Unilever. Les spots publicitaires de Axe présentent les femmes comme des objets sexuels. Leur slogan : "Plus t'en mets, plus t'en as ..." présente l'homme comme le mal dominant.
La parodie se conclue par "Parlez à votre fille avant qu'Unilever ne le fasse."



Le marketing peut-il tout nous faire avaler ? Apparemment pas sur internet.

Vanessa Paradis : fragiles boucles

N'est-elle pas magnifique avec ses boucles et son allure de naïade sortie des eaux ?

La carrière de Vanessa Paradis débute avec le tube "Joe le taxi" écrit par Etienne Roda-Gil.
Cette première collaboration donne le ton de sa carrière : controverses, récompenses et collaborations prestigieuses.
Alors que ses disques sont des tubes et que les plus grands tombent sous son charme de Lolita, le public la boude quand il ne la critique pas sévèrement. (J'avoue avoir été de ceux là)

Vanessa, par professionnalisme ou par passion, persiste dans sa carrière d'artiste. Serge Gainsbourg lui écrit son deuxième album, Leny Kravitz le troisième. Elle travaille également avec Jean-Paul Goude, Jeanne Moreau, Iggy Pop pour ne citer qu'eux.
Elle se lance dans une carrière d'actrice couronnée d'un césar du meilleure espoir féminin en 1990. La même année elle reçoit une victoire de la musique pour la meilleure interprète féminine.

Fragile (comme le petit oiseau qu'elle incarne dans la pub Chanel) et discrète, Vanessa Paradis est mariée à l'acteur Jonny Depp. Ils sont les heureux parents d'une petite Lily-Rose et d'un petit Jack.


Vous l'aimez comment vous, Vanessa ? Nature, une cascade de boucles entourant son visage ? Ou franchement Rock en Roll les cheveux lissés ?

Danhomè Créations is back ... à l'espace Juneshop


Du 8 au 15 décembre, JUNE vous présente les bijoux ethno-chics Danhomè Créations de Juanitha Apovo. Venez découvrir ses pièces uniques, colliers, boucles d'oreilles, parures originales associant bronze, pierres semi-précieuses et graines. Vous pourrez ainsi faire des cadeaux originaux sans vous ruiner en bénéficiant d'une remise exceptionnelle de 20% sur l'ensemble de ses créations!

Le 15 décembre à partir de 13 heures, un apéritif sera offert.

JUNE vous présentera ses derniers modèles de Jupe Faux-Cul, et toujours ses Robes Maryline, Pantalons Indiens, Tuniques-Broches Destructurées, Cabans et Trenchs en wax, etc...toute notre Melting Mode du 34 au 50!

Attention pendant cette période vous bénéficierez exceptionnellement d'une remise de 20% sur l'ensemble de nos collections pour vous faire plaisir et gâter ceux que vous aimez !

Venez nombreux !

Indian native

Le 31, je serai la plus belle de toute la terre !

C'est un principe ! Pour le réveillon, je veux être la plus belle de toute la terre ... au moins pour mon amour.

Cette année, j'aurais l'embarras du choix avec les créations des jeunes stylistes présentes aux Rencontres Ephémères.
Pendant deux jours, je pourrai essayer et choisir ma robe pour la Saint-Sylvestre sans oublier les accessoires qui vont bien.

Michelle "fashion designer: afroparisian hip-hop style. Poet of love for life !". Des sarouels, des tuniques, des petits tops, des matières souples et des couleurs vives ! Qui a dit que le gris était le nouveau noir ?









La toute nouvelle marque de prête à porter L'Eden de Lal'O présentera sa première collection.
"
Lalo....Où l'art de composer ses petites recettes artistiques afin de créer un univers atypique et dans l'air du temps(...) Ma seule ligne directrice reste la fusion, la confrontation, le mélange. Un grand melting-pot où se retrouvent toutes sortes d’ingrédients d’origines diverses."

















Zenka influence : "La marque Zenka ( ruelle sombre en arabe) s'imprègne des quartiers dits "populaires". Ces lieux de diversité culturelle, s'animent par leur métissage. Dans l'agitation citadine, les visages se fondent aux façades de la ville. L'aspect brut des surfaces urbaines, des murs de béton, sont marqués par l'histoire de ses habitants. Zenka traverse cette univers rythmé de rencontres et d'échanges. Passant de l'Afrique à l'Asie, les collections de vêtements proposent un voyage de découverte par l'imprégnation des traditions, des rituels, l'ouverture des sens au contacte de toutes ces couleurs, ces sons et musiques. Les traditions urbaines aux accents cosmopolites nourissent l'univers de Zenka Influence."

Seront aussi présentes Black Stamp Couture et Do-line.


!!! Nouvelle expo en solo à compter d'octobre 2009 :
LIVING COLORS, l'Expo anti-grise mine !!!

mercredi 12 décembre 2007

Essayez notre nouveau filtre produits !

Avec plus de 400 références disponibles en ligne sur notre boutique, la recherche du bon produit pouvait s'avérer fastidieuse.

Pour simplifier les recherche, un nouveau filtre vient d'apparaitre sur les pages de liste de produit par catégorie et par marque.

Ce filtre permet d'une part de restreindre la liste des produits affichés en sélectionnant une sous catégorie, une marque, un budget, un guide (cheveux bouclés, frisés ou crépus) et / ou un type de solution. Les filtres sont "intelligents" ; seuls les choix qui correspondent à des produits sont affichés.

La partie inférieure permet de sélectionner le nombre de produits affichés par page et de les trier par nom, prix ou gamme.

Essayez ce nouveau filtre et laissez-nous un commentaire sur l'utilisation de cette nouvelle fonctionnalité. Vos impressions sont importantes pour nous

mardi 11 décembre 2007

No Poo, Low Poo, Rhassoul ou shampoing indien

"No Poo" est la contraction de No Shampoo qui signifie pas de shampoing. La méthode de Lorraine Massey se nomme ainsi car elle consiste à remplacer le shampoing par un après-shampoing sans silicones. L'après-shampoing sans silicones a le mérite de contenir moins de détergents. Il est donc moins agressif pour le cheveu.

Certaines personnes peuvent toutefois être déroutées par cette technique et ressentir périodiquement le besoin psychologique d'un "vrai shampoing" c'est-à-dire d'un shampoing qui mousse. Que faire si vos cheveux regraissent trop vite et s'encrassent, si vous avez des démangeaisons ou des pellicules ? Inutile de prendre le maquis ou de faire un procès en class action à Lorraine Massey.

Cette technique est intéressante parce qu'elle est souple et personnalisable. Voici quelques astuces à mettre en pratique pour adapter le No Poo aux vrais besoins de vos cheveux et de votre cuir chevelu :

  • Réduire l'utilisation d'huile ou de crème hydratante
  • Privilégier les lotions comme "Sweet Rose"
  • Opter pour un après-shampoing moins nourrissant et/ou traitant (Chez Druide : Après-shampoing Pur et Pure pour cuir chevelu sensible ou Revitalisant démêlant.)
  • Varier les cosmétiques pour éviter que vos cheveux ne s'habituent.
  • Exfolier votre cuir chevelu au sucre de canne et clarifier au bicarbonate de soude, avec du vinaigre ou du jus de citron.
En cas de "craquage", passez au Low Poo ! Le Low Poo est une variante du No Poo ... et oui ... c'est très technique tout ça ... il y a des écoles, des mouvances etc ... Bref "Low Poo" signifie Moins de shampoing. Il s'agit donc de se laver les cheveux une fois par mois avec un shampoing et de revenir au No poo le reste de l'année.
Et n'hésitez pas à me demander conseil.

Les cadeaux d'une mono maniaque du cheveu

L'an dernier j'ai craqué sur un album pour ma nièce de 2 ans. Lili Coquelicot ou la fabrique de bonheur de Christine Palluy et Aline Bureau, Edition Lito.

Connaissez-vous la recette du bonheur? Mélangez quelques grammes de grâce et d'audace. Quand la texture est malicieuse, saupoudrez de secrets de fée bien gardés. Faites cuire avec le sourire. Décorez de mots tendres et joyeux. Laissez reposer le temps d'un déjeuner entouré de convivialité. Si le résultat est grognon, faites preuve d'imagination...

J'ai failli le garder pour moi tellement c'était mignon à croquer. Le rayon jeunesse est un lieu magique. Les auteurs et les illustrateurs débordent de créativités pour faire rêver leurs petits lecteurs.


Cette année, ce sera Frisette en fête (titre orginal : Happy to be Nappy !) de Bell Hooks et Chris Raschka, Editions Points de suspension.
Quand on a les cheveux frisés, ça fait des noeuds, ça tire, ça fait mal ! Et puis, les princesses de contes de fées ont toujours les cheveux longs et raides... mais tristes ! Les petites nanas de Chris Raschka, elles, sont mignonnes à croquer, elles aiment s'amuser et, par-dessus tout, elles ont des bouclettes et des idées de fêtes plein la tête. Leurs cheveux, elles en ont fait un jeu et les transforment à volonté. Nattes, tortillons, locks, macarons, cheveux courts, cheveux longs... Les frisettes, c'est vraiment chouette !
Tchayas Books, la librairie spécialiste du monde noir expose aux Rencontres Ephémères ce week-end, j'achèterai mon exemplaire de Frisettes en fêtes sur le salon.

Au dernier Noël, Fred m'a offert le très beau livre de Francesco Mastalia et Alfonse Pagano : Dreadlocks.
La version française est introuvable sur internet mais vous pouvez la procurer dans une petite librairie de design au-dessus des Halles.

Boucles serrées, tresses délicats, riches entrelacs. Les dreadlocks sont un phénomène qui remonte au Vème siècle. Selon des croyances hindouistes, les drealocks sont le symbole d'une quête de spiritualité. Renonçant à toute vanité pour se consacrer à sa foi, l'homme laisse ses cheveux livrés à eux-mêmes. En Occident, les dreadlocks sont une mode relativement récente issue du mouvement Black Power des années 1960 et de la musique reggae.
Pour cet ouvrage, les photographes Francesco Mastalia et Alfonse Pagano ont su saisir les partisans de cette révolution du cheveu naturel. A travers plus d'une centaine de portraits noir et blanc traité en bichromie, ils nous présentent des adeptes des dreadlocks : employé des postes à Brooklyn, fermier japonais, sadhu indien, batteur jamaïcain. Interviewés par les photographes, ces personnes venant de tous les horizons culturels expliquent les raisons de leur choix (...)
Aujourd'hui, un jeune japonais paie des milliers d'yens pour transformer en dreadlocks ses cheveux raides comme des baguettes. Le fait que la jeunesse branchée parvienne à de tels extrêmes pour imiter ce qui est à l'origine l'affirmation du refus de tout artifice prouve la popularité croissante de ce phénomène. Du nouveau-né crépu au patriarche rasta aux dreads drapés autour de la taille, Dreadlocks est un hymne à l'individualité.

De la déco pour un Noël écolo

A J-15 de Noël, je m'accorde enfin une soirée de détente pour préparer dignement Noël et la décoration de notre petit chez nous. J'ai glané de-ci de-là, des idées de déco pour un Noël écolo. Au programme : matière végétale, récup & recyclage sans oublier les économies d'énergies.

J'achète peu de décorations de Noël et je fonctionne au coup de coeur. C'est pourquoi mes décos de Noël sont totalement dépareillées. Ma collection est composée d'une dizaine de pièces triées sur le volet depuis ces 3 dernières années : ma préférence va vers les matières qui reflètent naturellement la lumière (le verre, le métal) et vers les matières végétales (bois, pommes de pin). Je me souviens de l'année et du lieu où j'ai acheté chacune d'elle. Cette année, ma collection s'enrichira de trois nouvelles décorations très originales et éthiques.

Ma première trouvaille vient de L'Autre comptoir, la "boutique design et éthique" qui travaille selon les principes du commerce équitable avec des artisans du Burkina Faso. J'ai découvert cette boutique au Salon Equitexpo. Les boules de Noël de L'Autre comptoir sont de petites calebasses peintes et vernies. La mienne est rouge et jaune.
La deuxième de chez Vilao, la boutique en ligne d'artisanat africain. J'ai repéré des figurines colorées à accrocher dans votre sapin : des angelots, des Pères-Noël ... déjà vu ? Que neni ! Ces figurines là sont en métal de recupération. Chaque pièce est unique. Vilao exposera aux Rencontres Ephémères les 15 et 16 décembre prochains.

Côté papier cadeau, je vais repiquer l'idée du cantine bar pas loin de chez moi. Une pièce est entièrement tapissée de coupures de magasines et de journaux. Je vais décliner l'idée pour emballer mes présents et ajouter un gros noeud en bolduc (recyclable) de couleur très vive, vert anis ou fuschia, les couleurs d'Oanisha. Pour mes petits neveux, j'utiliserai les prospectus des magasins de jouet.

Enfin, pour économiser l'énergie, je vais opter pour les guirlandes lumineuses à LED comme les illuminations de la Mairie de Paris. Ce type de guirlande existe aussi pour les particuliers alors pourquoi s'en priver. Originales et colorés les guirlandes à LED illumine maisons et sapin. La LED consomme beaucoup moins qu’une lumière traditionnelle et a une durée de vie beaucoup plus longue. La palette de couleur est large avec une qualité lumineuse exceptionnelle. Mon adresse de spécialiste : LED : Luxe Et Déco.

Quelques bougies, une belle nappe, de la jolie vaisselle, mes coupes de champagne rouge ... le décor est planté.

!!! Nouvelle expo en solo à compter d'octobre 2009 :
LIVING COLORS, l'Expo anti-grise mine !!!

lundi 10 décembre 2007

Prendre soin des pieds fatigués

Hier après-midi, Oanisha a participé au Noël Bohème organisé par L'invisible Armada sur une péniche accostée sur les quais de scènes à Bercy : La Baleine Blanche. Ce week-end, nous serons aux Rencontres Ephémères au Centre Momboye, un espace dédié aux danses pluri-africaines et aux cultures du monde. En ce mois de Noël, les expositions s'enchainent mais ne se ressemblent pas. Bohème ou ethnique, elles ont pourtant deux dénominateurs communs : le plaisir de faire de nouvelles connaissances et ... mon sérieux mal de pied à la fin de la journée !

Ce matin, mon problème n'était pas de me lever du pied gauche ou du pied droit. Mon problème était de me lever tout court. Poser les pieds au sol fut un vrai supplice. Apparemment, mon corps n'a pas pris l'habitude des contraintes de mon nouveau métier.

Mes petits petons m'ont hurlé à l'unisson : "Stop, sinon on se met en grève !" Une grève encore ?!

J'ai passé un coup de fil en urgence à Manu, la masseuse de Saki Relaxo qui officie aux Rencontres Ephémères. Bien qu'il soit difficile de donner des indications en matière de massage par téléphone, Manu m'a conseillé quelques astuces pour tenir le coup jusqu'à samedi. J'espère que je transcris fidèlement ses conseils :

  • Je dois avant tout chercher à me décontracter en offrant à mes pieds un bain tiède avec du gros sel, du vinaigre et de la menthe fraîche. J'ai remplacé la menthe fraîche par 3 gouttes d'huile essentielle de Menthe des champs diluées dans une cuillière à soupe d'huile de Macadamia.
  • Pour évacuer la douleur, je dois réaliser des points de pression sur les zones douloureuses. C'est la partie la moins agréable pour une douillette comme moi. J'ai l'impression de me faire mal pour ne plus avoir mal ...
  • Pour relancer la circulation sanguine, je dois masser mes pieds de la cheville vers le talon jusqu'à la pointe des pieds. Je me suis offert (un avant-goût de Noël) une huile de massage bio des Douces Angevines. "Bois d'Amyris" est une soin anti-jambes lourdes qui vivifie la circulation. L'odeur est fraîche et stimulante (Orange, Citron, Cyprès, Amyris ...). La texture très fluide et pénétrante.
  • Enfin, je dois garder les jambes sur élevée au maximum et réaliser des mouvements de pédalo (hummm, c'est du sport ça ?!).
Cela ne remplace pas les services d'une main experte mais peut aider à me remettre sur pied au sens propre comme au figuré pour l'expo de ce week-end.

Rendez-vous aux Rencontres Ephémères !

Pour contacter Saki Relaxo par téléphone au 06 60 24 05 83 et par email http://www.blogger.com/sakirelaxo75@hotmail.fr

!!! Nouvelle expo en solo à compter d'octobre 2009 :
LIVING COLORS, l'Expo anti-grise mine !!!

dimanche 9 décembre 2007

Le hammam : les bienfaits de l'eau

Chaque été, je passe une partie de mes vacances en Charente-Maritime. Chaque été, je constate l'importance de la qualité de l'eau du robinet pour avoir une belle peau et de beaux cheveux. L'eau y est moins calcaire et peut-être moins chlorée qu'à Paris.


J'ai fait le même constat à Marrakech, il y a deux ans. Dès le premier bain, ma peau s'est exfoliée presque d'elle-même, sans cosmétique et avec de simples massages du plat de la main. C'était impressionnant. Pendant mon séjour, j'ai réduit au strict minimum mon utilisation de cosmétiques pour profiter pleinement des vertus de cette eau.
De retour à Paris, ma peau et mes cheveux étaient parfaitement hydratés : souples, doux, éclatants.

Je ne suis pas étonnée qu'au Maroc, le rituel traditionnel de beauté, le "hammam", soit fondé sur les bienfaits de l'eau.

Le hammam ("Eau chaude" en arabe) est un bain de vapeur humide puisant ses origines dans les thermes romains. Dans sa forme actuelle, le hammam s'est développé dans l'empire ottoman, dans les pays du Maghreb et dans certains pays du Moyen-Orient à la faveur de l'expansion de l'Islam. Le hammam fut en effet adapté aux préceptes de la religion musulmane qui préconise une hygiène méticuleuse et des ablutions régulières notamment avant les prières rituelles.
Au Maroc, le hammam est un phénomène social et toutes les catégories de la société fréquentent ce lieu public. Il se compose souvent de trois ou quatre chambres, la première à température ambiante, la deuxième un peu plus chaude, et ainsi de suite. Dans le hammam les pores se dilatent sous l'effet de la vapeur ce qui permet un nettoyage en profondeur.

Le hammam désigne aussi l'établissement, le bâtiment dans lequel s'organise ce bain. L'architecture des hammams varient selon l'aire géographique et les époques.Aujourd'hui s'ils ont disparu totalement de certains pays comme l'Egypte, avec le développement des salles de bains privées, la pratique demeure encore vivace en de nombreux endroits et tend à se développer en Europe. Le hammam d'aujourd'hui est cependant plus un lieu de détente qu'un "café des femmes".Source Wikipédia

samedi 8 décembre 2007

Ma lotion capillaire hydratante "Sweet Rose"

Mes cheveux sont de type 4a-4b. Ils sont très secs naturellement. Cette sècheresse chronique rend mes longueurs cassantes. La déshydratation donne également une texture rêche et un aspect grisé pas très esthétique.

Pour réhydrater les cheveux très secs, je vous propose ma recette maison : une lotion hydratante et parfumée très facile à réaliser. Je lui ai donné le doux nom de "Sweet Rose". Elle me rappelle l' ambiance boudoir et dentelle de cette photo de Sandra Nkake.

De la Rose et de l'Ylang Ylang, deux fleurs réputées pour le soin des cheveux secs. Du Jojoba et de l'Avocat pour adoucir et nourrir en profondeur.

Dans un vapo - rose bonbon évidement -, mélangez :

Alternative :
Vous pouvez remplacer la moitié de l'eau de Rose par de l'eau de source. N'hésitez pas à changer l'huile de jojoba en fonction des saisons et selon les préférences de vos cheveux. Par exemple, de l'huile de Macadamia, de Ricin, de Babassu ou de Chanvre mais en évitant les huiles qui se figent !
Ne chargez pas votre lotion en huile sinon vos cheveux seront poisseux et accrocheront la poussière.

Comment l'utiliser ?
Type 4 - crépu : le soir, vaporisez sur vos cheveux secs puis réaliser vos six grosses vanilles.
Type 3 - bouclé et frisé : le matin, vaporisez en petite quantité pour reformer les boucles, démêlez vos cheveux avec les doigts.

Illustration : Sandra Nkake Myspace Page

Photos packshot

Lorsque nous avons commencé à imaginer le site Oanisha, nous avions une idée précise de l'ambiance que nous souhaitions construire : zen, féminine, fleurie. La construction de cette ambiance passait par des photos produits de qualité irréprochable et sur fond blanc.

Nous avons donc investi dans un équipement (et les compétences qui vont avec) nous permettant d'avoir les photos avec le niveau de qualité que nous souhaitions. Après plusieurs centaines de photo, nous ne regrettons pas notre investissement, tant au niveau économique qu'au niveau pratique.

Comme nous sommes du genre partageur, nous avons décidé de faire profiter nos petits camarades commerçants en ligne, créateurs et autres éditeurs de sites de notre compétence en photos packshot. Donc si vous avez besoin de faire des photos produits de qualité à des prix canons, faites nous signe.

vendredi 7 décembre 2007

Lura à l'Elysée Montmartre

Les parisiens de passage sur le blog auront sans doute remarqué cette affiche dans le métro. Lura danse, souriante et rayonnante, sur un fond vert magnifique. Elle semble nous inviter à la rejoindre. Passer devant cette affiche rendait mon trajet en métro moins morose.

Lura est l'étoile montante de la musique cap-verdienne.
Entre ses racines capverdiennes et son enfance portugaise, elle marche sur les traces de son ainée Cesaria Evora, et chante la morna, la coladeira. Dans un souffle de modernité et d’urbanité, elle cherche à remettre au goût du jour les traditions de son île.

Lura sera sur scène les 7 et 8 décembre à l'Elysée Montmartre. Ce soir et demain ! Avec mon week-end chargé, je ne vais pas pouvoir y assister. Mais si des capverdiens ou des fans de Lura passent sur ce site, dites moi comment c'était ...

Je me suis consolée avec des extraits de ses précédents concerts sur Dailymotion. Son clip a réveillé ma passion pour le monde lusophone, le Portugal, le Brésil ... et mon envie de voyage ... j'ai envie de faire rimer Noël et soleil.

Voici donc une nouvelle îcone aux cheveux bouclés ! Dans son clip, Lura arbore une afro bouclée souple, brillante. Elle est sublime.

Clip - Lura -
Clip - Lura - "Na ri na" - wideo

jeudi 6 décembre 2007

Colorii : l'espace beauté ethnique des Halles

Ce n'est pas pour la sélection de produits que je souhaite vous faire découvrir la boutique Colorii.
Lors de ma dernière visite, les cosmétiques proposés étaient tous issus de marques conventionnelles (Keracare, Black up, Phytospecific, Fashion Fair, Gemey Maybelline, Softsheen&Carson ...). Il y a évidement des défrisants ... c'est encore ce qui se vend le mieux dans la communauté afro-française.

En revanche, le cadre soigné et les nombreux services sont au Rendez-vous. Quand on connait les abus des salons de coiffure de Château Rouge ou de Strasbourg Saint Denis en matière d'hygiène, d'accueil et de conseils, on prend la mesure de la révolution menée par Colorii en matière de distribution des cosmétiques ethniques en France. Pour la première fois, des marques du réseau sélectifs sont également proposés. La boutique des Halles est spacieuse, immaculée, l'accueil ... accueillant ! A l'occasion de l'ouverture de la toute première boutique Colorii, Cecile et Dieynaba, les co-fondatrices du concept Colorii ont donné une Colorii Party sur la terrasse du Forum des Halles animée par la danseuse Maïmouna.
J'ai beaucoup à apprendre en matière de communication ...

Forum des Halles, niveau 2
Porte Lescot, 75001 Paris
Métro : Chatelêt les Halle
Ouvert du Lundi au Samedi de 10H à 19H30
www.colorii.com

Le magazine Shenka est de retour

En mars 2006 est né Le magazine SHENKA, l'éclat de la beauté noire. Lancé par le photographe guadeloupéen Alain Herman, ce féminin de mode, beauté et coiffure a pour principale mission de valoriser la beauté noire, en misant sur un magazine de qualité au positionnement haut de gamme.
Aujourd'hui, afin d'être accessible à tous et partout dans le monde, SHENKA évolue avec sa version en ligne. Leur site proposera régulièrement des conseils et des astuces beauté, les nouveautés et les dernières tendances, pour un rendez-vous ludique de la mode et de la beauté noire.

Quant à la version papier, le prochain numéro est prévu début mai 2008 et sera disponible sur abonnement.

Petite anecdote qui m'émeut toujours quand je pense à ce magazine. J'adore les coïncidences, je suis du genre à voir des signes partout ...
La couverture rouge carmin du N°1 était affichée sur le kiosque à journaux près de ma station de métro. Impossible de la rater : Une jeune femme à la peau noir ébène en robe de soie rouge. Peu de texte : "Objectif séduction (pour le coup j'étais déjà sous le charme) - Mode, beauté, coiffure : Chic, Sexy, Glamour - Voyages au coeur des tendances".
A l'époque, j'étais en pleine étude de marché pour Oanisha. Un article était consacré au rayon ethnique du Printemps. J'y ai découvert Ojon une marque nouvellement importée des Etats-Unis et distribuée en exclusivité au Printemps.
Le week-end suivant, je suis allée en repérage Boulevard Haussman : j'ai finalement préféré la marque Amazonia Preciosa à Ojon (malgré des parfums hallucinants). Sur le chemin du retour, une jeune femme me tend un flyer annonçant ce nouveau magazine. J'explose de rire en sortant mon exemplaire de mon sac : "Je reviens du Printemps sur vos conseils !"
C'était Dieynaba Ndoye, la directrice marketing et publicité du magazine. Le monde est very small !

Ayo : Frohemian Style

Certes les origines ne font pas tout en musique, mais celles d'Ayo sont pour le moins originales. Ayo est le fruit de l'union d'un papa nigérian venu étudié dans l'Allemagne des années 70 et d'une mère gypsy.

Son premier album, "Joyful" a fait un carton dès sa sortie en 2006. "Down on my knees" est un tube magnifique, où la voix chevrotante (mais plaisante) de la chanteuse nous bouleverse.
"J'ai sans doute un naturel bohème, un style de vie nomade. Ne pas avoir de pays, c'est être libre.", se plaît à rire Ayo. En Yoruba, ayo signifie "joie", un sentiment que cette belle métisse porte sur son visage. Un grand sourire, une petite afro bouclée, un style frais et coloré mélangeant les influences afro et bohémienne ... Frohemien. Une îcone est née.

Elevée par un papa DJ à ses heures, Ayo est bercée par Pink Floyd, Fela Kuti, Soul Children et Bob Marley. Après s'être essayée petite au violon et au piano, elle s'attache à la guitare.
Sa vie nomade commence d'abord à Londres auprès de sa famille nigériane. Puis entre New York où elle enregistre son premier album et Paris où elle se lance sur scène.



Haute comme trois pommes, elle s'est envolée pour le Nigéria. "Ma grand-mère voulait me garder , et mon père a refusé de suivre la coutume. C'est pourquoi je n'y suis pas retourné depuis, mon père craignant de me perdre... Mais je sais que j'y retournerai c'est dans mon sang ! D'ailleurs mon second prénom - Olasunmibo - en yoruba, signifie :"Celle qui est née à l'extérieur, mais qui reviendra avec la prospérité en elle ..." C'est chose faite.



Le site officiel d'Ayo

Ayo sur Myspace

Amina Annabi : les boucles orientales

Vous souvenez-vous de ce visage et de cette voix qui représentait fièrement la France au Concours de l'Eurovision 1991. Amina, avec sa chanson "Le dernier qui a parlé" a fini deuxième, mais avec le même nombre de points que la première...


J'avais 15 ans. Cette beauté orientale mêlant fierté, sensualité et pudeur m'a beaucoup impressionnée.

Amina Annabi est apparue dans la mouvance métissée des années 80, elle reste un des symboles d'une fusion musicale réussie entre monde arabe et monde occidental, une îcone de la "World Music" et maintenant une îcone d'Oanisha.

Ses influences musicales sont multiples (chant traditionnel égyptien, jazz, reggae, rap...). Ses collaborations artistiques diverses (le français Martin Meisonier, le sénégalais Wasis Diop, le rappeur américain Afrika Bambaataa, le Japonais Yasuaki Shimizu). Son premier album, "Yahil" (La nuit), sort en 1990 dans 22 pays à la fois. Aux Etats-Unis, "Yahil" est classé 5ème dans la section world music par le prestigieux magasine professionnel Billboard, privilège rarissime pour un artiste francophone. Suivrons fin 92, "Wa di yé" (l'amour est unique). Co-produit par Wasis Diop, cet album réunit des musiciens aux parcours fort variés : le batteur nigérian Tony Allen, le violoniste anglais Nigel Kennedy, l'accordéoniste tunisien Zouhir Gouja ou l'arrangeur français Joseph Racaille. Puis en avril 99, "Annabi" (son nom de famille).

Chanteuse mais aussi actrice, elle tourne notamment en 1990 dans un "Thé au sahara" de Bernardo Bertolucci aux côtés de John Malkovitch et Debra Winger, dans "La Nuit sacrée" de Nicolas Klotz ou encore dans "Inch Allah Dimanche" de Yamina Benguigui.

Les paroles de "Le dernier qui a parlé..." par Wasis Diop
Une biographie d'Amina Annabi sur RFI
Amina sur Myspace

mercredi 5 décembre 2007

Ecotribu organise une Expo vente de Noël du 19 au 23 décembre


Du 19 au 23 décembre 2007
au 38 rue quincampoix, paris 4ème, M° Rambuteau


L'Ecotribu, une association d' artistes eco/éthiques vous propose leurs créations dans le cadre d'une expo-vente pour un noël plus solidaire.

Des créations uniques ou des petites séries sur le thème du voyage avec des matériaux issus du recyclage et un mode de diffusion le plus équitable possible.
Des journées animées pour vos enfants : contes musicaux venus d'Afrique, ateliers créatifs sur le thème de noël....

10 créateurs :
June : vêtements "melting mode" du 36 au 50
L'autre comptoir : créations et artisanat du Burkina Faso
Terafil : vêtements pour enfants en tissus recyclés
Sylvie Zampolini : compositions diverses (et bijoux) à partir d'objets récupérés
Laurence Boudet : créations singulières en papier recyclé (lampes, tableaux)
Sabine grangé : accessoires de mode (sacs) en tissus recyclés
Filigrane : créations et artisanat d'Amérique du sud (bijoux)
Constance Huin : accessoires et vêtements en coton bio (teintures végétales)
Toubab paris : accessoires mode et maison d'inspiration africaine à partir d'éléments recyclés
Lakrauzette : créations et artisanat à partir de verre réalisés en Egypte

Les horraires :
  • mercredi et jeudi de 12h à 19h30
  • vendredi de 12 h à 22h
  • samedi de 11h à 19h30
Les animations :
  • Mercredi 19 de 17h15 à 18h : prestation de Souleymane M’Bodj, conteur percussionniste, contes venu d’Afrique. Vous pourrez retrouver ces livres/cd en vente pendant tout le déroulement de l’expo.
  • Jeudi de 18h15 à 19h15 : sur le thème du recyclage, lectures de contes et animations/performance pour les petits dès 3ans, animé par Justine Moisan.
  • Vendredi de 17h à 19h : atelier « décoration de noël » avec des matériaux recyclés pour un bricolage écologique, à partir de 7 ans, animé par Justine Moisan.
  • Samedi de 14h30 à 18h : atelier customisation de vêtements sur le thème de noël …pour petit et grand ! animé par Sonia Hamza de Terafil.
*inscriptions au 06 60 82 62 98 et participation de 4€ par enfant pour cet atelier, la totalité des bénéfices sera intégralement reversée à As-Eden, association malienne s’occupant d’enfants démunis.

Un espace grignottage/buvette sera mis à votre disposition en dehors des horaires d’ateliers.

mardi 4 décembre 2007

Bezem y Mai Lan expose chez So & So Ethik Concept Store


So & So l'ETHIK CONCEPT Store invite BEZEM Y MAILAN pour une vente spéciale de leurs pièces uniques les vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 décembre 2007 de 11h à 19h30.

« Quand les danseuses de Mai Lan et Bezem défilent dans les rues de Barbès, les mamas africaines et les marchands à la sauvette se rassemblent pour les admirer. Ils applaudissent en disant : c'est nos filles, elles sont belles. » Vogue.

Mai Lan et Bezem sont deux créatrices, l’une franco-vietnamienne, l’autre russo-togolaise qui se consacrent à la conception et à la réalisation de costumes à très forte influence ethnique. Elevées au sein même de leurs cultures respectives, elles effectuent un énorme travail de recherche complété par des voyages et des stages afin d’intégrer au maximum les techniques traditionnelles des artisans asiatiques et africains (broderie, tissage, teinture, peinture, sérigraphie).

www.bezemymailan.com, www.myspace.com/bezemymailan

So&So est un concept store qui a ouvert ses portes en mai 2007 et soutient des initiatives solidaires s’inscrivant dans le développement durable et ce, à plusieurs niveaux :
- Créateurs de mode en émergence
- Commerce équitable
- Matières premières biologiques (coton bio)
- Produits naturels (beauté et bien-être)
- Promotion des savoir-faire culturels et artisanaux
- Evènementiel, Etc….
Notre volonté est de permettre à des créateurs de bénéficier
d’un espace d’expression privilégié pour leurs œuvres, porteur de valeurs et de
sens : prêt-à-porter, bijoux, accessoires, art-déco, animations musicales, etc…

Nous soutenons la diversité de la création artistique
pour un monde plus juste et un commerce conscient et alternatif !

ETHIK CONCEPT Store - FORUM DES HALLES
Espace créateurs - Boutik 404 (Porte Berger – Niv.-1)
11-13 Grand Balcon (BP 123) 75045 Paris cedex 01
Métro / RER : Chatelet les Halles

Contact ETHIK CONCEPT : Aïssata TOUNKARA
Info : 01.40.13.03.10
Email : soso_event@hotmail.fr

Dan homè expose à l'espace Juneshop du 8 au 15 décembre

Du 8 au 15 décembre, JUNE vous présente les bijoux ethno-chics Dahomè Créations de Juanitha Apovo. Venez découvrir ses pièces uniques, colliers, boucles d'oreilles, parures originales associant bronze, pierres semi-précieuses et graines. Vous pourrez ainsi faire des cadeaux originaux sans vous ruiner en bénéficiant d'une remise exceptionnelle de 20% sur l'ensemble de ses créations !

Le vernissage aura lieu samedi 8 décembre à 15 heures.
Merci de confirmer votre présence par mail.

JUNE vous présentera ses derniers modèles de Jupe Faux-Cul, et toujours ses Robes Maryline, Pantalons Indiens, Tuniques-Broches Destructurées, Cabans et Trenchs en wax, etc...toute notre Melting Mode du 34 au 50!

ATTENTION PENDANT CETTE PERIODE VOUS BENEFICIEREZ EXCEPTIONNELLEMENT D' UNE REMISE DE 20% SUR L'ENSEMBLE DE NOS COLLECTIONS POUR VOUS FAIRE PLAISIR ET GATER CEUX QUE VOUS AIMEZ!*

Venez nombreux profiter de ces offres exceptionnelles!
*Hors articles en promotion réductions anniversaires

JUNESHOP
13 villa Saint Michel 75018 Paris M°La Fourche ou Guy Moquet l.13
( tourner au niveau du 46 av de St Ouen)
www.myspace.com/juneshop
06 12 18 83 15 / 06 61 10 78 21
contact@juneshop.net

L'Oréal et la diversité

Vous avez sans doute remarqué les nombreuses images illustrant le blog. Je me pose régulièrement la question du choix de ces illustrations. J'ai tendance à préférer les dessins, les graphistes et les oeuvres d'art aux photos.
J'avais du mal à expliquer simplement et clairement cette préférence jusqu'à ce que je tombe sur cette citation de Titouan Lamazou
dans le dossier de presse de l'expo Zoé Zoé - Femmes du monde :

« Je pense que le dessin et l'observation neutre et soutenue qu'il induit, est un puissant catalyseur de remise à zéro des compteurs de la mémoire collective de l'apparence. »


Quelle (mauvaise) surprise d'apprendre dans ce même dossier de presse que la fondation d'entreprise L'Oréal est l'un des mécènes de Titouan Lamazou !

Béatrice Dautresme, Directrice Générale explique que "Fidèle à ses valeurs et conscient de sa responsabilité citoyenne, le groupe
L'Oréal crée en 2007 la Fondation d’entreprise L’Oréal dont l’une des principales vocations sera la promotion des femmes dans leur diversité. Avec « Femmes du Monde » Titouan Lamazou a su mieux que tout autre saisir la force et la fragilité de ces femmes témoins de leur temps. En dessinant leurs portraits avec talent, en esquissant leurs vies avec pudeur, il permet à chacun d’entre nous de mieux appréhender la beauté du monde et l’extrême richesse de celles qui nous sont à la fois proches et lointaines. Quoi de plus noble que d’illustrer les histoires de ces femmes qui nous renvoient au destin de notre planète… La Fondation L’Oréal a tenu à être le principal mécène de cet ambitieux projet qui participe à la compréhension du monde en favorisant l’émergence d’un nouveau regard sur la beauté et célèbre ainsi la diversité des beautés."
Inutile de faire un réquisitoire car les images parlent d'elles-mêmes. Ces femmes sont très différentes mais une fois passée à la moulinette uniformisante de L'Oréal (extensions, maquillage et photoshop), on ne voit plus que les ressemblances.

Toujours dans le dossier de presse de l'expo de Titouan Lamazou on peut lire cette citation de Victor Segalen :

« Ne nous flattons pas d’assimiler les moeurs, les races, les nations, les autres ; mais au contraire, réjouissons-nous de ne le pouvoir jamais, nous réservant ainsi la perdurabilité du plaisir de sentir le divers. »

Qu'en pensez-vous ? Peut-être que je suis trop partiale pour juger ... alors à vous de trancher.

Titouan Lamazou, Zoé Zoé, Femmes du Monde

Du 11 Octobre 2007 au 30 Mars 2008, l'exposition "Zoé-Zoé, Femmes du monde" regroupe au Musée de l'Homme 230 portraits de femmes de Titouan Lamazou.


Titouan Lamazou est navigateur, peintre et photographe. Pendant plus de 5 ans, il a parcouru la planète visitant une cinquantaine de pays à la rencontre des femmes du monde.

Titouan Lamazou est français, né au Maroc et à grandi en Tunisie. Il se présente lui-même comme un citoyen du monde et un nomade. Ce mode de vie itinérant nourrit depuis toujours son travail artistique. De ces périples, il nous rapporte de magnifiques carnets de voyage illustrant la richesse des cultures du monde et la diversité de la beauté :
Carnets de voyage (Gallimard, 1998), Rêve de désert publié avec Raymond Depardon (Gallimard, 2000) ou encore Congo Kinshasa (Gallimard, 2001) et Titouan en Haïti (Gallimard,2003).

Dans Zoé-Zoé, Femmes du Monde, Titouan représente la diversité des êtres dans une palette qui s'étend du plus simple dessin spontané au crayon, passant par des peintures plus élaborées, des photos argentiques de reportage, des photos peintes, des photos à la chambre, jusqu'à d'immenses photos-tableaux utilisant les techniques numériques les plus sophistiquées.
Le texte ne vient pas en légende de cette multitude d'images, mais en contrepoint. La parole donnée aux femmes ouvre chaque portrait. Titouan annote ces rencontres d'anecdotes, de commentaires, d'interrogations et de réflexions sur le monde des Hommes, à la recherche d'une virginité du regard. Titouan a fait appel à des scientifiques tel que Yves Coppens, pour valider ses textes et ses approches, mais il s'agit d'une oeuvre d'artiste et non d'un ouvrage ethnologique ou journalistique. Pour Zoé-Zoé Femme du monde, le travail de Titouan a pris une dimension multimédia avec la réalisation d'un film documentaire.

Son travail lui vaut d’être nommé Artiste de l'UNESCO pour la paix.

lundi 3 décembre 2007

Noël Bohème, shopping de Noël chic et éthique, à prix atelier !

30 créateurs
Un événement résolument différent
Votre shopping de Noël chic et éthique, à prix atelier !

"Stressée, moi ? Jamais !"... Allons, avouez-le, toute cette agitation pré-Noël vous met les nerfs à vif... Heureusement, L'invisible Armada a décidé de vous mener en bateau... Pour de vrai ! 30 créateurs vous attendent sur une péniche au pied de la BnF, pour régler tous vos problèmes de shopping en une journée chrono. Exit les cas de conscience, tout est fait main sans manquer de style : des cosmétiques Bio de Oanisha aux bijoux "issus de vintage" de Junko Jacgorno, sans parler des sacs de Matières à Réflexion, le recyclage chic qu'on ne présente plus ! Votre porte-monnaie vous dit "merci", grâce aux prix atelier concoctés par les créateurs qui tiennent eux-mêmes leur stand. Homme, Femme, Enfant,... Il y en a pour tous les goûts, jusqu'à la corsetterie et au linge de maison. Et pour que cette journée soit parfaite, vous pourrez vous poser au salon de thé pour déguster quelques gourmandises de Noël. Belles et bio jusqu'au bout de l'assiette !

Le Dimanche 9 Décembre de 12h à 20h – Entrée libre
Péniche "la Baleine Blanche ", Port de la Gare, 75013 Paris
Au pied du métro Quai de la Gare (ligne 6),
première péniche en descendant sur le quai.

Parking public à 50m: Vincent Auriol - Bibliothèque
Préparez votre "shopping-list" en avant-première sur : noelboheme.blog.com

dimanche 2 décembre 2007

Le réseau se tisse

En me lançant dans le projet Oanisha, je me suis sentie très isolée car il n'y a pas d'entrepreneur ou de patron parmi mes proches. Les codes de l'entrepreneur et encore plus ceux du patron me sont complètement inconnus. Mes études littéraires puis ma formation technique ne m'ont pas préparé à cette fonction de dirigeant.

Du coup, je suis à la fois fière de mener ce projet et complexée - ben oui ! - par mon manque d'expérience en leadership. Ce mélange de doute et d'euphorie est difficile à gérer émotionnellemment surtout quand la charge de travail et les décisions urgentes s'accumulent. Je m'appuie beaucoup sur mon associé, Fred. Son opinion plus rationnelle et pragmatique me permet de prendre de la distance avec les évènements. Ensemble, nous avons cherché à intégrer des réseaux d'entrepreneurs avec plus ou moins de succès. Après les mauvaises rencontres des débuts, notre route a croisée celles de professionnels beaucoup plus proches de notre philosophie d'entreprise.

J'ai très envie de vous présenter ces personnes, et tout particulièrement les nombreuses créatrices, porteuses de projet et entrepreneuses afro-françaises naturelles que je croise : la créatrice de bijoux Divinéa, Swanee, Rachael Hampton de la marque Rajul Paris, Cynthia de la boutique en ligne Gingerlily, Anasthasie Tudieshe (dans le rôle de l'interviewer interviewé), Prisca de la marque de streat wear Funky Soul Addict, Julie et Nelly de Juneshop, Syra de la marque Poulpiche, Nicole du magasine Pilibo ... et Michelle !!! ... et bien d'autres.

samedi 1 décembre 2007

Le numéro 9 de 100% culture est sorti

Le numéro 9 de 100% culture vient tout juste d'être mis en ligne.

Dans ce numéro, vous retrouverez notamment un article sur Tchayas Book, librairie en ligne spécialisée dans la littérature africaine et une habituée des Rencontres Ephémères.

vendredi 30 novembre 2007

Bien plus qu'une interview ...

Voilà, Rachael Hampton et moi sortons à peine de notre interview par Anasthasie TUDIESHE. Je vais être honnête, je suis très contente ... mais complètement vidée. Littéralement épuisée. Je suis arrivée stressée comme à mon habitude. - Et ne me parlez pas de bon stress sinon je me fâche... - Ce n'est que quand l'interview a commencé que j'ai pu me détendre.

Nous avons mené deux heures de discussion à bâtons rompus sur la mode et la beauté et bien évidement sur nos expériences capillaires. Il a été aussi question de l'opportunité que représente internet et les nouvelles technologies de l'information pour nos activités respectives et surtout de l'entrepreneuriat des jeunes issus de la diaspora africaine. Rachael est américaine et vit à Paris depuis 9 ans, son regard sur le business en France et sur les afro-français était particulièrement intéressant.

Je n'en dis pas plus pour vous laisser découvrir les deux passages radio mais c'était pour moi un vrai brainstorm. Pleins d'idées me sont venus à l'esprit. D'autre part, nous nous sommes rendues compte que nous avions des réseaux professionnels communs et pleins de contacts à partager. D'ailleurs c'est ce que nous avons fait.

Dernière news, Africa N°1 est une radio de N-A-T-U-R-E-L-L-E-S ! Anasthasie, Eugénie DIECKY et plusieurs de leurs collègues sont des "naturelles" !

Ne ratez pas l'émission ce soir à 17 h 10.

Pour ceux qui ont tout de même raté l'émission ...

Deux passages radio sur Africa N°1

Je ne suis pas très douée en RP, mais je me soigne, en tout cas j'y travaille.
Imaginez ma surprise de trouver mardi après-midi un email m'encouragent à communiquer d'avantage vers les médias ethniques !
L'expéditeur de ce mail n'est autre qu'Anasthasie TUDIESHE, l'animatrice de la radio Africa N°1. Anasthasie anime les émissions 100% Culture tous les samedis de 14 h à 15 h et Africa Mix.
Anasthasie est déjà une fervente adepte de produits naturels et biologiques notamment des marques Codina et Florame. Elle a donc craqué sur le catalogue et le graphisme du site www.oanisha.com.

Nous nous sommes rappelés et je dois dire que je suis sous le charme. Bien sure nous avons des affinités mais surtout le contact a été très simple ... évident. Pour une personne sur la réserve comme moi, c'est important d'être mise à l'aise rapidement.
Sympathique mais aussi curieuse, Anasthasie s'est beaucoup intéressée à l'évènement qu'Oanisha organise les 15 et 16 décembre avec DiviNéa (toujours un N majuscule) et Arno.
Du coup, elle nous propose deux passages radio ! L'un sur Oanisha et le second sur les Rencontres Ephémères. Je serai accompagnée de l'une des exposantes : Rachael Hampton, graphiste et créatrice des sacs de la marque Rajul.

Nous enregistrons dans exactement .... 1 heure et 3 secondes ... et j'ai un trac monstrueux.

Je file ...

mercredi 28 novembre 2007

"A girl like me" par Kiri Davis

Dans la continuité du poste précédent, le documentaire de la jeune Kiri Davis montre les ravages des stéréotypes matraquées par les médias dans la communauté afro-américaine.



Du haut de ses 17 ans, Kiri aborde le problème sans tabou : les canons de beauté américains sont étroitement liés aux vieux clichés racistes. Ces clichés sont assimilés dès le plus jeune âge et véhiculés par les noirs eux-mêmes de génération en génération :

  • La peau blanche ou les teints clairs des métisses sont plus beaux que les peaux sombres.
  • Les cheveux lisses blonds sont plus beaux que les cheveux crépus.
Pour être belle, il faut donc passer par la case défrisage et éclaircissant.

En l'absence d'héritage valorisant leurs origines africaines, les amies de Kiri se plient aux canons de beauté occidentaux extrêmement contraignants pour une femme noire. Il est impossible de lisser des cheveux crépus ou de blanchir une peau noire sans l'agresser et lui causer des dommages sévères.
Certaines expriment le sentiment de vide et de manque culturel. Dans ses conditions, comment surmonter ses complexes pour s'affirmer. Comment s'aimer et se faire aimer des autres ?