mercredi 9 janvier 2008

Mary-Louise Parker : des boucles de jaie

Des boucles noires de jais, de grands yeux noirs et un teint de porcelaine, l'actrice américaine qui monte prouve que l'élégance est avant tout simplicité.

Dans le très touchant Beignets de tomates vertes (1991), elle donne la réplique à Jessica Tandy, à Mary Stuart Masterson et à Kathy Bates. Une vieille dame raconte à son amie le quotidien d'une petite ville d'Alabama de 1929 à nos jours à travers l'histoire de son café, le Whistle Stop, tenu par deux femmes, Idgie et Ruth. Sur fond de crise économique, de ségrégation raciale et d'émancipation féminine, Beignets de tomates vertes dressent quatre portraits de femmes (extra)ordinaires. TOWANDA ! (vous comprendrez en voyant le film)

Depuis trois saisons, Marie-Louise tient le rôle principal de la série la plus déjantée et la plus politiquement incorrecte de tout les temps - non, je ne suis pas atteinte de marseillïte aigue - . La série s'appelle Weeds qui signifie "herbes". Il est bien question de jardinage mais vous n'entendrez pas beaucoup parler de gazon.
Mary-Louise incarne le rôle Nancy Botwin, une mère de famille devenue dealeuse de marijuana après la mort de son mari.
L'improbable personnage de Nancy fonctionne à merveille grâce aux mimiques faussement innocentes de l'actrice. Nancy habite Agrestic, une banlieue californienne fictive et bourgeoise où les apparences et le conformisme prévalent. Elle y installe son "business" : offre, diversification, demande, partenaires commerciaux, fournisseurs, clients, concurrents, trésorerie, financement et investissement, service commercial, service comptable sans oublier la règlementation. Weeds nous raconte purement et simplement l'histoire d'une création d'entreprise ... un peu particulière, certes ...

Fred et moi, nous sommes devenus totalement accros ... à la série. Mais rassurez-vous vous ne trouverez pas de substances illicites chez Oanisha.

Que diriez-vous d'un petit jeu ? Répondez à la question suivante et gagnez un bon d'achat de 10 €.

Quel est le lien entre Mary-Louise Parker et notre prochaine îcone Angélique Kidjo ?

Je vous aide :

5 commentaires:

l'Eden de lal'O a dit…

ça m'intrigue ton histoire de d'îcone.
J'arrive pas à trouver le rapport entre les génériques de weeds et ton icone... :( Peu importe, j'attendrai la réponse.
Ceci dit, Weeds est vraiment une série dont on devient accro au fil des saisons!! Tu as bien raison

Oanisha a dit…

"accro" et bientôt en manque !

Je viens de me repasser la saison 2 avec bonheur, mais je m'inquiète pour 2008 : La grève des confiseurs, enfin des scénaristes américains ... s'éternise !

Alors ??? A part Lal'O, personne n'a envie de tenter sa chance. La solution est pourtant ultra simple.
Je vous donnerai la réponse vendredi.

Oanisha a dit…

La réponse
La chanson du générique de début, Little Boxes, est interprétée durant la première saison par Malvina Reynolds. À partir de la deuxième saison, cette chanson est interprétée par des artistes différents (avec des genres musicaux différents) à chaque épisode : Elvis Costello, Billy Bob Thornton (?!!), Joan Baez se sont succédé au micro ... sans oublier ANGELIQUE KIDJO.

Voilà. Avouez que ce n'était pas très compliqué.

Je remets le bon d'achat de 10 € en jeu et je double la mise, Soyons fou. Rendez vous sur l'article dédié à Angélique Kidjo pour la prochaine question !

l'Eden de lal'O a dit…

oh mais j'aurai du trouver ça.
J'me disais bien que ça devait être l'une des chanteuses de tous ces remake de "little boxes"!

LaManouchka a dit…

Ca y est la saison 5 vient de sortir aaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh!! ;o)