mercredi 9 avril 2008

Solidarité noire et entrepreneuriat

Hier soir, mon petit tour hebdomadaire du web afro-caribéen m'a conduit sur Ananzie.fr. L'édito de la rédaction daté du 7 avril 2008 raconte l'attaque en règle dont a été victime le portail de l'Afro Life Style la semaine dernière.

"Commençons cet edito par une nouvelle peu réjouissante. Le jeudi dernier, soit le 3 avril, le site Ananzie a été la cible d’un piratage informatique qui a perturbé et perturbe encore son fonctionnement à ce jour. Si les réparations effectuées permettent une navigation à peu près correcte sur nos pages, il se peut que vous constatiez certains bugs, et dans ce cas, merci de nous les signaler. Une plainte a été officiellement déposée et elle vise les collaborateurs d’une certaine agence spécialisée dans l’évènementiel « Afro », à laquelle nous avons refusé un partenariat, et dont le cheval de bataille est : « les Noirs doivent apprendre à travailler ensemble, et arrêter de se marcher sur les pieds » Vous trouvez cela surréaliste ? Eh bien c’est exactement le sentiment que nous ont inspiré des agissements d’une telle bassesse. La justice tranchera, mais pour nous, il n’est plus besoin de faire la preuve que nous sommes nos pires ennemis…."

Je me dois aujourd'hui de relayer le légitime coup de gueule d'Ananzie. J'ai moi aussi entendue ces belles paroles accompagnées d'un sourire amical puis d'un coup de couteau dans le dos venant "d'une soeur" selon l'expression consacrée.

Les Noirs doivent apprendre à travailler ensemble, et arrêter de se marcher sur les pieds ...
ou encore Les noirs doivent être solidaires ...
mais aussi La beauté noire n'existe pas sans entraide ...
sans oublier Les noirs doivent acheter 100% Noir c'est-à-dire dans des entreprises tenues par des noirs etc... etc...

Comme je l'ai raconté dans un précédent poste, mon expérience dans le milieu afro ne fut pas moins "surréaliste" au début et a bien failli me décourager. Et puis, j'ai fait des rencontres plus constructives. Aujourd'hui, je m'efforce d'être une rencontre constructive pour d'autres.
Je m'explique mal ce comportement carnassier. La convoitise sur le marché noir, le besoin de reconnaissance, la conviction de pouvoir faire mieux que les autres, d'être la personne providentielle peuvent-il expliquer ces comportements ?

Il y a tellement de choses à faire, d'emplois et de richesses à créer. Il y a tellement de compétences et de talents qui ne demandent qu'à s'exprimer et qui n'attendent qu'un petit coup de pouce pour se lancer.

Dans mon secteur d'activité par exemple, toute une filière est à construire. De plus en plus souvent, de jeunes entrepreneuses viennent me demander conseil pour se lancer notamment dans le domaine de la coiffure. Pourquoi n'y-t-il pas (plus) de salons de coiffure afro et naturel en France ? Où se former correctement ? Où trouver les produits adéquats pour travailler en salon ? Comment créer sa marque ? Quelles sont les règlementations ?

Après presque 2 ans de démarche entrepreneuriale, nous sommes convaincus, Fred et moi, de l'importance d'un réseau professionnel fort. On ne peut pas tout faire, il faut trouver des partenaires. Nous nous impliquons donc avec bonheur dans plusieurs réseaux : créateurs, entrepreneurs du web et communauté afro-antillaise et bien d'autres ... L'échange nous rend créatifs et réactifs !

Et vous ? Comment encaissez vous les coups bas ? Comment avez-vous choisi de travailler ? En solo ou en réseau ?

4 commentaires:

elzi a dit…

J’ai choisie de travailler en solo, malheureusement notre communauté n'est pas très solidaire, elle est plutôt envieuse de son semblable, j'ai ma cousine qui avait une boutique de produit afro pour les cheveux et elle à dû arrêter son activité à cause de la jalousie maladive de ses "soeurs"...

Tess a dit…

Bonsoir Elzi,

D'une manière générale, les hommes, quelque soit leurs origines, ont tendance à se dire que l'herbe est plus verte chez le voisin.
Dans la communauté afro-antillaise, les ambitions contrariées par la discrimination et les problèmes de financement exacerbent sans aucun doute ce défaut humain.

C'est dure d'entreprendre en France et c'est encore plus dure quand on est noir. Nous avons présenté notre dossier devant une bonne douzaine de banquiers avant de trouver le bon ... c'était grâce à l'un de nos réseaux !

Elzi,
Y a-t-il eu des rencontres humaines qui ont boosté ton projet ?
Et des conseils qui ont changé radicalement de manière d'entreprendre et adopter une attitude plus efficace.

Personnellement, j'avais une vision très convenue de la concurrence que Fred a fait évoluer vitesse grand V. Concurrence ou synergie ? Les "concurrents" peuvent devenir de vrais partenaires.

Bon maintenant je me tais parce que là ...

Ardephwerk a dit…

Pledge to practice a strict moral and ethical code in business and to name who I been Plagiarise by.
http://rajulparis.blogspot.com/2008/04/madeva-ma-plagie.html

BySwanee a dit…

Les coups bas ne sont pas uniquement issu de la communauté noire . Dans chaque communauté, il existe des personnes qui boostent et d'autres qui utilisent leurs energies à détruire, à faire du mal. Pour ma part, j'encourage autant qu'il m'est possible les entreprises au sein de la communauté noire : je rêve de voir en France de grandes entreprises issues de cette communauté comme il en existe aux US. Bien sûr je ne suis pas exclusive, j'achète aussi au sein des autres communautés, toujours consciente de mon pouvoir d'achat, j'oriente ces achats vers les entreprises que je veux encourager.
Entreprendre n'est pas facile, que l'on soit issu de la communauté noire ou pas.
L'important est de croire à son projet , de bien le préparer, de s'entourer de personnes qui boostent dans le bon sens. Ne pas baisser les bras face à l'opposition.
Une citation dit : il n'y a pas un caratère d'entrepreneur, il faut du caractère pour l'être.

Les coups bas je les encaisse plutot bien. Je n'ai pas attendu d'etre entrepreneur pour en subir, donc j'ai eu un bon training.

Perso, j'entreprend en solo.J'aurai voulu créer une sarl de famille mais ils sont impliqués dans d'autres secteurs d'activité...