mercredi 16 avril 2008

Le orange ne lui va pas bien !

Sur le stand Lush au salon Planète Durable, Araki et moi, sommes tombées sur un vendeur qui ressemblait à ça !

Il portait une perruque afro orange. Ses collègues devaient également en porter avant notre arrivée car dans un coin du stand, étaient posées trois autres perruques noires.

Le bonhomme avait l'air fier de lui, souriait, plaisantait avec les clientes.

Il a eu la mauvaise idée de nous saluer. Nous portions toutes les deux l'afro.

C'est tombé comme un couperet :

"Votre perruque, là ! C'est pas une bonne idée ! C'est pas heureux !" lui ai-je lancé vertement.

Il nous a regardé, interloqué, l'air de ne pas comprendre. Puis l'information s'est frayée un chemin jusqu'à son cerveau, malgré l'épaisseur de sa chevelure clownesque.

" Mais ... heu .... Ooooo ... Désolée !" a-t-il essayé avec un geste d'apaisement. Devenu rouge tomate, il s'est posté dans notre dos pour éviter notre regard et a attendu notre départ du stand pour retirer sa perruque.

Ce n'était pas une marque de racisme car il n'y avait pas d'intention de nuire. C'était plus un choc culturel. Pour lui, l'afro signifie la fête, le disco ou les clowns. Pour moi, porter l'afro est un acte militant, un geste quotidien, un vrai plaisir et un attribut de beauté.

En revanche, les entreprises doivent apprendre à tenir compte des "minorités ethniques" dans leur communication afin d'éviter les malentendus. Cela passe sans doute par le recrutement de personnel d'origines divers. Diversity is the key !

Qu'en pensez-vous ? Faut-il en rire ? Faut-il s'en indigner ?
Nous avons fait les deux quasiment en même temps. Et vous, comment auriez-vous réagi ?

1 commentaires:

D a dit…

Araki e toi étiez coffées en Afro c'est ça?
ça n m'aurait pas fait rire c'est sur, mais je ne pense pas que j'aurais réagi outre mesure.