mercredi 11 février 2009

Mon coup de Calgon

Gros coup de Calgon hier après-midi. Les conseillers en communication d'un ami entrepreneur l'encouragent à remplacer l'égérie de sa marque. Motif : la jeune femme est "trop" typé ethnique. D'après eux, la beauté "exotique" de ce modèle serait un frein aux ventes en France. Je vais être plus directe : pour vendre plus dans notre pays, ils lui recommandent d'engager un mannequin à la beauté occidentale.

Peu importe l'origine géographique et culturelle de la marque, peu importe sa composition caractéristique, la pharmacopée traditionnelle qui l'a inspiré ou le peuple qui en est le découvreur, ses conseillers lui suggèrent de passer son image de marque à la machine à laver plus blanc. Purement et simplement.

J'étais sceptique pendant notre discussion. Il ne semblait pas convaincu lui non plus. La marque connaît un engouement croissant depuis plusieurs années. Alors quel intérêt ? Que recherchent les client(e)s ? l'effet miroir ? l'authenticité ? l'évasion ? Est-il vraiment nécessaire d'occidentaliser une marque pour quelle s'adresse à tout le monde ? Le pot commun doit-il toujours être celui de la beauté occidentale ? L'argument du pouvoir d'achat est-il plausible ? Depuis, je ne cesse d'y penser. Comment ne pas être déçue et écoeurée qu'en 2009, la beauté ne rime toujours pas avec diversité.

Pourtant la cosmétique du monde explose : Maroc, Brésil, Inde, Afrique, Japon ... Les consommatrices se sont habituées à trouver dans le commerce des soins cosmétiques venus des 4 coins du monde. L'alimentation, le mobilier, la médecine ne sont pas en reste. C'est bien l'unique point positif indéniable à la mondialisation.

Autre fait marquant, les trois personnalités préférées des français sont noires et d'origines magrébines : Yannick Noah, Zinedine Zidane, Dani Boon ... alors quoi ?
Serait-ce les mêmes spin doctors qui prescrivent aux partis politiques de ne pas présenter de candidats issus de la diversité en agitant le spectre de la défaite ? Ce raisonnement est totalement erronée aujourd'hui. La meilleure preuve en est l'élection de Barack Obama et l'engouement qu'elle a suscité en France.

Et vous ? Qu'en pensez vous ? Votre opinion est la bienvenue quelque soit la couleur de votre peau et la texture de vos cheveux !!!

Au fait, Calgon, c'est pas bio ! Si vous cherchez une solution économique et écologique pour laver votre linge, essayez les billes (ou les boules) de lavages. On en trouve facilement sur le net et dans les boutiques bio.

2 commentaires:

so''' a dit…

Moi, visage-pâle-joues-rouges-façon -autrichienne-en-moins-blonde-aux-cheveux-baguettes suis affligée par ce style de raisonnement... purement marketing... et encore... :-/

Bon ok j'ai toujours voulu être black (ça m'a pris à 3 ans... je te raconterai ;D)... purement en consommatrice blanche, ce que m'inspire les beautés "ethniques" serait plutôt une crise de larmes suivie d'un : "bouhhhh !!!!! je veux ressembler à çà!" désespéré... oui bon ça va c'est peine perdue, pas la peine de te marrer derrière ton poste je t'entend de chez moi. :(

Bref, je trouve cet argument marketing complètement bidon... je n'y crois pas... et je trouve çà un peu facile !!!...

Tiens, ça y est ça m'énerve... mmmh... bon, un p'tit caf' au pèr' pop' demain midi... tu crois que ça nous détendrait. ;)

Tess a dit…

Je ne me marre pas. Promis.
Enfin, si une peu : "autrichienne" évoque Heidi ou Sisi ! Et toi, Tu me fais plutôt penser à Louise Brooks ... ;-)

Je n'ai pas fait d'école de commerce. Mais le marketing qui s'appuie sur des préjugés au risque de les nourrir... c'est du racisme qui ne dit pas son nom.

Ici, aussi on part en vrille. Ma bonne dame. Et j'aurai bien besoin d'une petite camomille pour calmer mes neurones. RDV demain aux pèr'pop', si d'autres entrepreneurs du 20ème veulent se joindre à nous ...