dimanche 8 mars 2009

Prenez la parole pour la journée de la femme !


J'ai besoin de votre aide. Avec les Rencontres Ephémères qui approchent je suis un peu submergée. Mais impossible de passer sous silence la journée internationale de la femme. 24 heures pour la moitié de l'humanité, c'est tellement peu qu'il faut faire un maximum de bruit. Alors, chers lectrices, chers lecteurs du blog :

Take the mike. Le micro vous est ouvert.

Venez nous dire ce que vous pensez de cette journée, ce qu'elle représente - ou non - pour vous. Parlez-nous des personnalités féminines qui vous ont marqué, des manifestations auxquelles vous avez participé ou assisté pour l'occasion. Parlez-nous de ce dont vous rêvez pour les femmes - ou des femmes qui vous font rêver messieurs -, de ce qui vous indigne, de ce qui vous réjouit aussi. C'est à vous.

Micro vendu ici

3 commentaires:

berken a dit…

Merci à toi qui est une femme,
Merci à toi, sans qui je ne serai rien.
Berken

Tess a dit…

Merci de t'être lancé avec poésie Berken !

A mon tour, sur la thématique de la condition des femmes, deux infos m'ont marquées cette semaine.

D'abord un fait divers brésilien comme une piqure de rappel sur la condition féminine à travers le monde : Une fillette de 9 ans tombe enceinte de jumeaux suite au viol de son beau-père. Sa famille et les médecins décident de la faire avorter pour raison médicale. L'enfant, sa famille et l'équipe médicale ont été excommuniés par l'Eglise catholique avec l'accord du Vatican. Motif : l'avortement serait un péché. L'excommunication est la peine la plus lourde pour un catholique. Les excommuniés n'ont pas droit de participer aux sacrements.

Ensuite, je suis restée scotcher devant les militantes féministes de La Barbe. Leurs actions "poils à gratter", c'est le cas de le dire, dénoncent le machisme ambiant.
Les Barbes s’introduisent au sein des arcanes du patriarcat, et se tiennent droit derrière ou devant leurs victimes. La scène est silencieuse, digne, picturale. La présence des barbes, sagement disposées en ligne ou en pointillé parmi les costumes trois pièces parle d’elle-même : il fallait des poils pour en être!.

Acide, corrosif, efficace. Poilant !!!

Qui dit mieux ?

nubiennes a dit…

La journée de la femme mais quelle femme .